Cholet, un candidat au Top

  • A
  • A
Cholet, un candidat au Top
Partagez sur :

Cholet veut son Top 16 et l'a prouvé de la plus belle des manières, en l'emportant sur le parquet du Cibona Zagreb (84-71) lors de la 4e journée du groupe C de l'Euroligue. Le champion de France, emmené par un trio Mejia-Robinson-Avdalovic à 15 points ou plus pour chacun, décroche son deuxième succès d'affilée et son premier à l'extérieur. Surtout, les Choletais prennent le dessus sur un autre adversaire direct à la qualification.

Cholet veut son Top 16 et l'a prouvé de la plus belle des manières, en l'emportant sur le parquet du Cibona Zagreb (84-71) lors de la 4e journée du groupe C de l'Euroligue. Le champion de France, emmené par un trio Mejia-Robinson-Avdalovic à 15 points ou plus pour chacun, décroche son deuxième succès d'affilée et son premier à l'extérieur. Surtout, les Choletais prennent le dessus sur un autre adversaire direct à la qualification. Mené d'un point à la 4e minute, Cholet ne l'a plus jamais été ensuite. Très solides dans une ambiance pourtant pas évidente, les hommes d'Erman Kunter ont confirmé leur statut de prétendant au Top 16, en l'emportant dans la salle du Cibona Zagreb (84-71), une semaine après avoir décroché leur premier succès de la compétition devant Vilnius. Si les Français confirment au retour face à ces deux adversaires et que la hiérarchie n'est pas brinqueballée par une défaite surprise de Barcelone, Fenerbahçe ou Sienne d'ici la fin de ce groupe C (sauf face à Cholet, évidemment...), ils feront donc partie des 16 meilleures équipes du Vieux Continent. Ce qui ne serait pas un mince exploit. Grâce notamment à un Mejia saignant dès le début de match, les Choletais entrent immédiatement dans leur match et ne desserreront plus jamais l'étreinte. Menés 7-6 puis 9-8, les champions de France feront ensuite constamment la course en tête, pour terminer sur le plus gros écart du match. En tout début de partie, alors que le Cibona mène d'un point, Bogdanovic prend un deuxième rebond offensif d'affilée, ce qui laisse craindre un écroulement des visiteurs (9-8, 4e), mais la solidité du collectif du club du Maine-et-Loire va faire merveille. Et, surtout, durera donc sur la totalité de la rencontre. Robinson de retour Mejia, qui terminera avec un double-double à 17 points (deuxième meilleur marqueur de son équipe) et 11 rebonds, enchaîne deux tirs à trois points dans le premier quart-temps et montre la voie à ses coéquipiers, qui mènent de sept points au terme de dix premières minutes plutôt prolifiques (20-27). L'écart ne cessera de faire le yo-yo entre les deux formations, comme lorsque Robinson puis un shoot primé d'Avdalovic répondent à un alley-oop conclu par Radocevic (26-32, 13e). A la pause, les Choletais mènent de six unités, mais vont subir le retour des Croates. Sans jamais rompre. Au retour des vestiaires, un lay-up de Bogdanovic permet ainsi au Cibona de revenir à deux points (48-50, 24e), mais grâce à un nouveau tir primé puis un dunk d'un intenable Mejia, les actuels deuxièmes de Pro A maintiennent le rythme. Comme au début du troisième quart-temps, Cholet est un peu acculé dans les premières minutes de la dernière période et un dunk de Radosevic ramène à nouveau les locaux à deux points (63-65, 32e). Mais Robinson, totalement retrouvé après un match très mitigé la semaine passée face à Vilnius, atteint la barre des vingt points en passant un tir primé (65-70, 34e). Sur un ultime trois-points d'Avdalovic (15 points), les Choletais concluent sur le plus gros écart du match. "On est venu faire le job, ça fait plaisir. On a un gros effectif, on a du banc, c'est ce qui nous permet de faire ce genre de perf', se satisfaisait Luc-Arthur Vebobe, très présent dans les deux raquettes et interrogé à l'issue de la rencontre devant les caméras de Sport+. Depuis le début, on savait qu'on avait le potentiel. Il nous a fallu deux claques, une à Gravelines, une à Sienne." Aujourd'hui, Cholet leur dit merci.