Cholet s'échappe

  • A
  • A
Cholet s'échappe
@ Maxppp
Partagez sur :

PRO A - Cholet a pris seul la tête du classement après sa victoire face à l'Asvel (80-62).

PRO A - Cholet a pris seul la tête du classement après sa victoire face à l'Asvel (80-62). Quoi de mieux qu'un test face au champion sortant pour mettre à l'épreuve son tout frais leadership ? Promu patron de la Pro A depuis huit jours et sa victoire sur le parquet du Mans (83-85), Cholet se devait de confirmer sa prise de pouvoir, ce samedi, en recevant une Asvel blessée, contrainte à l'exploit pour entretenir le fol espoir d'une qualification pour les play-offs. Un challenge relevé haut la main par un CB qui jamais n'a laissé son hôte prendre ses aises. Très vite à l'abri au score (19-12 à l'issue du premier quart), l'équipe des Mauges a fait parler ses ressources collectives pour faire la décision devant des Rhodaniens volontaires mais une fois de plus trop imprécis pour prétendre à la gagne. Robinson, Seraphin, Mejia, Causeur, Gelabale, Sommerville, Falker et Linehan, parmi tous ces éléments, aucun n'est véritablement sorti du lot mais chacun a apporté une contribution allant de 7 à 13 unités pour un succès sans appel au final : 80-62. Une performance qui, conjuguée à la défaite du Mans à Vichy (64-62), permet aux Choletais de s'établir seuls en tête de la Pro A. La JAV y croit encore Outre ce combat de coqs entre le MSB et le CB, ces deux affiches suscitées valaient leur pesant d'enjeux dans la stricte perspective des play-offs. L'Asvel ayant grillé ce week-end son ultime joker, et certainement ses dernières illusions alors que la JAV, grâce au panier primé trouvé par Melody au buzzer, s'est donné des raisons d'y croire. Comme Hyères-Toulon qui de son côté a dominé Le Havre (96-92). D'autant que le Paris-Levallois et Poitiers, détenteurs pour l'heure des deux derniers billets pour la phase finale, ont subi la loi de Strasbourg (79-71) et de Gravelines-Dunkerque (77-68) et ne comptent plus désormais qu'un point de marge vis-à-vis de leurs deux poursuivants. Pas tout à fait éventé pour ce qui est de la course aux play-offs, le suspense semble en revanche moribond pour ce qui concerne les sursitaires de l'élite. Surpris par Chalon à domicile (76-83), Dijon a officiellement baissé pavillon. Même triste constat - virtuel celui-là - pour Rouen, surclassé 113-82 par une Chorale roannaise qui a remporté neuf de ses dix derniers matches de championnat et paraît fin-prête pour le Final Four de l'EuroChallenge.