Cholet repart de l'avant

  • A
  • A
Cholet repart de l'avant
@ Maxppp
Partagez sur :

PRO A - Après deux défaites de rang, Cholet vient à bout de Nancy (69-57).

PRO A - Après deux défaites de rang, Cholet vient à bout de Nancy (69-57). Après deux courtes défaites consécutives, face à Gravelines et à Poitiers, Cholet se devait de reprendre sa marche en avant, surtout face à un concurrent direct. Tombé à domicile face à Hyères-Toulon lors de la précédente journée après quatre victoires de rang, Nancy espérait également reprendre sa marche en avant à la Meilleraie. Mais ce ne sera pas pour cette fois ... Déjà vaincus à l'aller (70-71), les Lorrains se sont de nouveau inclinés face aux hommes d'Erman Kunter, cette fois beaucoup plus largement (69-57). Une défaite qui s'est encore décidée au rebond, et notamment au rebond offensif, qui avait déjà fait la différence lors du match aller (20 prises à 9). "C'était pourtant l'une des clés du match, regrettait Steed Tchicamboud au micro de Sport +, même si les Nancéiens ont cette fois moins subi dans ce secteur (11 à 7). On avait travaillé ça toute la semaine mais ils ont quand même réussi à prendre leurs rebonds offensifs." Une mainmise sous les panneaux qui a renversé la vapeur dans le deuxième quart, après un excellent départ des visiteurs. Nancy, huit minutes de disette Dans le sillage de Ricardo Greer, qui termine meilleur marqueur du match avec 21 points, les troupes de Jean-Luc Monschau virent rapidement en tête (10-2, 4e). Mais Mickael Gelabale (8 points, 6 rebonds) et les siens retournent vite la situation pour recoller (14-14, 6e) puis passer devant (21-19, 10e). C'est alors au tour d'Antywane Robinson (18 points à 3/5 à 3 points) de prendre feu, notamment à 3 points (35-26, 14e), avant que l'écart ne se stabilise à la pause (42-35). Le SLUC, grâce notamment à Marcus Slaughter (15 points, 5 interceptions), revient provisoirement à hauteur (46-46, 23e) mais la fin de match va lui être fatale, alors que les deux formations ne sont séparées que par trois petits points à l'entame du dernier quart (56-53, 30e). Les Couguars ne parviennent pas à inscrire le moindre point pendant huit longues minutes, et c'est finalement Ricardo Greer qui stoppe l'hémorragie (67-55, 28e). Mais il est déjà trop tard, les joueurs des Mauges peuvent donc célébrer cette belle victoire qui leur permet d'écarter un rival et de prendre position en vue des play-offs où Erman Kunter a prévenu : ses hommes ne s'y présenteront pas sans ambition...