Cholet et Roanne trop forts ?

  • A
  • A
Cholet et Roanne trop forts ?
Partagez sur :

Rendez-vous désormais traditionnel de la mi-saison, la semaine des As débute ce jeudi à Pau, avec Roanne- Gravelines-Dunkerque. Les huit meilleures formations de la phase aller de Pro A vont s'affronter jusqu'à dimanche dans le Béarn. Co-leaders du championnat, Roanne et Cholet partent favoris dans une compétition qui fait souvent la part belle aux surprises.

Rendez-vous désormais traditionnel de la mi-saison, la semaine des As débute ce jeudi à Pau, avec Roanne- Gravelines-Dunkerque. Les huit meilleures formations de la phase aller de Pro A vont s'affronter jusqu'à dimanche dans le Béarn. Co-leaders du championnat, Roanne et Cholet partent favoris dans une compétition qui fait souvent la part belle aux surprises. Depuis sa réintroduction dans le calendrier en 2003, la semaine des As s'est imposée comme LE rendez-vous de la mi-saison, prisé par les joueurs qui apprécient cette ludique respiration, pourtant pas dépourvue d'enjeu. Les coach des équipes concernées y voient une récompense de leur bon début de saison (les huit premiers de phase aller de Pro A y participeront), ainsi qu'une répétition générale, et en costumes, des play-offs. Comme lors de la première édition, le Palais de Sports servira de cadre à une compétition qui a réservé son lot de surprises par le passé, à l'image de la victoire de l'Asvel à l'Astroballe l'an dernier. Alain Weisz, coach de Hyeres-Toulon, l'équipe (surprise) la plus en forme de Pro A avec ses trois succès de rang, le confirme : "Les As sont une compétition particulière. On observe que la hiérarchie n'est pas respectée. Je ne me fie pas à la logique de notre parcours. Le premier match est un match couperet et c'est très particulier comme approche. C'est ce que les Américains appellent 'Do or die'. Il faut être là quand le match se joue, c'est très différent de ce qui se passe en championnat. C'est une mentalité particulière qui permet de gagner la Semaine des As". "L'an dernier, on avait passé 40 points à Roanne (101-62) trois semaines avant les As avant d'en prendre 20 (90-68) en quart de finale contre la même équipe", se souvient dans le Journal de Saône et Loire le Chalonnais Steed Tchicamboud, qui débutera justement face au HTV. Kunter : "Le tirage n'est pas favorable pour nous" Tout de même, deux favoris se dégagent, Cholet et Roanne, et pas seulement parce qu'il s'agit des deux leaders de Pro A. A tout champion tout honneur, le CB, qui se présentera sans Fabien Causeur et peut-être sans Luc-Arthur Vébobe ne bradera surtout pas les As. "Après le Top 16 de l'Euroligue, se qualifier pour les As était notre objectif du début de saison. C'est fait, maintenant on veut regagner les As, comme en 2008. Mais le tirage au sort n'est pas très favorable pour nous", explique le coach Erman Kunter, sur le site officiel du club. Cholet débutera la compétition face à l'hôte, Pau-Lacq-Orthez, lauréat de la première édition dans le Béarn, mais privé de Mike Bauer et Teddy Gipson. Ronnie Taylor (7 pts, 3.7 passes en 3 matches) a été prolongé pour l'occasion en tant que pigiste médical. Le haut du tableau est assurément le plus relevé, puisque le vainqueur de Cholet-Pau affrontera celui de Roanne-Gravelines. La deuxième sortie de la Chorale new-look, avec Ricky Davis, sera forcément épiée. Surtout que le carton face à Chalon (84-67) vendredi dernier avait laissé entrevoir de belles promesses. "On a certainement l'une des plus belles équipes que la Chorale a jamais eues, confirme le président Emmanuel Brochot dans Le Progrès. Avec notre profondeur de banc, on a de quoi faire. Mais si tout peut s'arrêter dès jeudi, si le basket, c'est toujours cinq contre cinq sur le parquet, tout est permis. Alors le doublé As-Championnat peut être un objectif". Une performance réalisée pour la dernière fois par... Roanne, en 2007. Le programme des quarts: Jeudi : 18h : Roanne vs Gravelines-Dunkerque 20h30: Cholet vs Pau-Lacq-Orthez Vendredi: 18h: Chalon vs Hyeres-Toulon 20h30: Nancy vs Lyon-Villeurbanne