Cholet déchante

  • A
  • A
Cholet déchante
Partagez sur :

Trois jours après un exploit retentissant contre Fenerbahçe en Euroleague, Cholet est violemment retombé sur terre samedi en chutant lourdement face à Roanne (92-74) pour le compte de la 7e journée de Pro A. Fatigués, les champions de France ont craqué dans un dernier quart temps au terme duquel ils doivent partager leur fauteuil de leader avec trois autres formations.

Trois jours après un exploit retentissant contre Fenerbahçe en Euroleague, Cholet est violemment retombé sur terre samedi en chutant lourdement face à Roanne (92-74) pour le compte de la 7e journée de Pro A. Fatigués, les champions de France ont craqué dans un dernier quart temps au terme duquel ils doivent partager leur fauteuil de leader avec trois autres formations. La semaine choletaise aura été placée sous le signe des surprises. Une bonne pour commencer mercredi avec ce succès obtenu aux dépens de Fenerbahçe en Euroligue (82-78), formation turque invaincue sur la scène européenne avant de se présenter dans le Maine-et-Loire et de se faire surprendre par la fougue de champions de France portés par les 29 points de Sammy Mejia et bien partis pour figurer dans le Top 16 continental. Une mauvaise ce samedi avec la lourde défaite concédée face à Roanne (92-74) dans une salle de la Meilleraie qui, en trois jours, est passée du rire aux larmes. La scénario de cette rencontre comptant pour la 7e journée de Pro A a pourtant longuement caché ce dénouement cruel pour les troupes d'Erman Künter. Car trois quart-temps durant, le CB et la Chorale se sont rendus coup pour coup, les visiteurs ne menant que de quatre unités à l'aube des dix dernières minutes. Mais les champions de France ont littéralement craqué dans une fin de match où ils ont gâché leur énergie à contester les décisions arbitrales au lieu de se concentrer sur le jeu. Résultat, une série de lancers-francs offre 8 points d'avance à Roanne puis 15 à trois minutes du terme alors que les Choletais n'en finissent plus de se déconcentrer et entendent le coup de sifflet final avec 18 points de retard. La maladresse du CB Un écart considérable en forme de gifle pour Cholet qui concède là sa première défaite de la saison à domicile, la faute à une maladresse évidente. Avec un pourcentage à deux points de 57,9% contre 46,7% et aux tirs primés de 42,1% contre 20% pour le CB, la Chorale a acquis un succès finalement mérité grâce à sa précision, Pape Philippe Amagou portant Roanne avec 17 unités dont un 3 sur 5 à trois points appréciable, KC Rivers lui emboitant le pas avec 15 points, Alex Dunn sortant du banc pour y aller de ses 13 points, non sans signer un sans faute au tir. En face, Mejia a bien inscrit 17 points. En vain. Et le CB d'enregistrer un deuxième revers en sept sorties cette saison. Un échec qui signifie un leadership contesté pour des champions de France qui voient Chalon-sur-Saône, vainqueur à Paris (83-76), Gravelines-Dunkerque, tombeur de Limoges (80-68), et leurs bourreaux du jour revenir à leur hauteur en tête du classement avec 12 points au compteur. Charge à Fabien Causeur et consorts de ne pas gamberger et de réagir, dès mercredi face à Sienne sur la scène européenne.