Cholet a souffert

  • A
  • A
Cholet a souffert
Partagez sur :

Champion de France en titre et favori à sa propre succession, Cholet a été poussé dans ses retranchements par Le Mans, mardi soir dès le premier match des play-offs. Malgré une entame supersonique, les hommes d'Erman Kunter ont peiné pour l'emporter (77-75). Dans l'autre rencontre de la soirée, Gravelines-Dunkerque a également souffert pour repousser Roanne (66-60).

Champion de France en titre et favori à sa propre succession, Cholet a été poussé dans ses retranchements par Le Mans, mardi soir dès le premier match des play-offs. Malgré une entame supersonique, les hommes d'Erman Kunter ont peiné pour l'emporter (77-75). Dans l'autre rencontre de la soirée, Gravelines-Dunkerque a également souffert pour repousser Roanne (66-60). Le champion de France a tremblé, mais a finalement bien tenu son rang. Cholet, tenant du titre en Pro A, a su se défaire de dangereux Manceaux, venus avec des ambitions mardi soir à l'occasion du match 1 de leur série des quarts de finale des play-offs. Rien ne fut facile pour les Choletais - bien que l'entame de match aurait pu laisser croire à un cavalier seul - qui l'ont au final emporté sur une marge infime (77-75), prometteuse d'une nouvelle belle explication vendredi prochain à Antarès. En quête de certitudes à l'entame de ces play-offs, Cholet avait semble-t-il fait le plus dur dans le deuxième quart-temps quand, dans une Meilleraie en délire, les locaux reléguaient le MSB à 19 longueurs (36-17, 16e). Les Manceaux présentaient alors leur mauvais visage, entrevu trop de fois cette saison, et paraissaient incapables de réagir à la furia choletaise. A +15 à la mi-temps (46-31, 20e), les partenaires de Fabien Causeur pouvaient se féliciter d'avoir bien fait le boulot. Le réveil manceau Mais au retour des vestiaires, la physionomie de la rencontre changeait du tout au tout, avec les individualités mancelles qui se mettaient enfin à jouer au basket. Dans le sillage de Joan Batista (23 points) et d'Alex Acker (15 points), les Sarthois grignotaient leur retard au point de revenir à seulement deux longueurs au début de l'ultime période (66-64, 33e). Il y avait bien match dans les Mauges, et c'est finalement à l'arraché que le CB validait sa première victoire en play-offs, bien aidé par un Sammy Mejia efficace dans le money-time (15 points au total, malgré un 3 sur 11 au tir). Le Mans, valeureux mardi soir, est bien prêt à lutter jusqu'au bout et attend de pied ferme Cholet dans trois jours à Antarès. A Gravelines, la logique a également été respectée entre le quatrième et le cinquième de la saison régulière, Roanne. Mais là aussi, les locaux ont dû batailler jusqu'au bout pour repousser la résistance de la Chorale (66-60). Dans un match où l'on attendait un festival offensif, entre deux des attaques les plus prolifiques de Pro A, c'est finalement en défense que la partie s'est jouée. Et à ce petit jeu-là, les Nordistes, bien guidés par Ben Woodside (15 points) et Saer Sene (8 points, 12 rebonds), ont eu le dernier mot pour s'installer en tête dans ce quart de finale très équilibré sur le papier. Les Roannais tenteront de se servir du soutien de leur public, vendredi soir, pour pousser les partenaires de Yannick Bokolo à une belle au Sportica.