Chicago subit l'estocade de Boston

  • A
  • A
Chicago subit l'estocade de Boston
Partagez sur :

Les Celtics de Boston n'ont pas craqué sous la pression du match 7 face aux Chicago Bulls, samedi, lors du premier tour de playoffs NBA. Les champions en titre l'ont emporté sur leur parquet et se qualifient donc pour les demi-finales de Conférence où ils retrouveront Orlando. Joakim Noah quitte donc ses premiers playoffs avec les honneurs.

Les Celtics de Boston n'ont pas craqué sous la pression du match 7 face aux Chicago Bulls, samedi, lors du premier tour de playoffs NBA. Les champions en titre l'ont emporté sur leur parquet et se qualifient donc pour les demi-finales de Conférence où ils retrouveront Orlando. Joakim Noah quitte donc ses premiers playoffs avec les honneurs.La série est désormais entrée dans l'histoire. L'incertitude du résultat final entre Chicago et Boston a poussé les deux formations jusqu'au septième round décisif après un affrontement rythmé par la bagatelle de sept prolongations. Du jamais vu à ce niveau. Et à ce petit jeu là, les Celtics ont gardé les nerfs solides pour s'adjuger la victoire et par conséquent la qualification pour les demi-finales de la Conférence Est (109-99).Le champion en titre n'est pas encore mort. Malgré les absences prolongées de Kevin Garnett et Leon Powe, les hommes de Glenn Doc Rivers ont su résister à la fougue et à la jeunesse de Bulls coriaces et bien décidés à faire flancher la franchise du Massachussetts. Emmenés par un Derrick Rose déjà mature dans sa façon de gérer l'attaque de son équipe (18 points) et par un Joakim Noah à l'énergie communicatrice (7 points et 15 rebonds), les Bulls n'ont pourtant rien pu faire sur le parquet du TD Banknorth Garden dans ce match couperet.La montagne floridienne à l'horizonBen Gordon, en grande forme, avec ses 33 points, a pourtant lancé les siens sur les bons rails permettant à la franchise de l'Illinois de virer en tête à la fin du premier quart temps (28-23). La réplique des hommes au trèfle ne se fera pas attendre grâce notamment à Paul Pierce (20 points) et Ray Allen (23 unités). Boston regagne les vestiaires à mi-parcours avec une avance conséquente (52-39). Chicago ne parviendra jamais à refaire son retard par la suite malgré les efforts de Kirk Hinrich (16 points) ou John Salmons (12 points).Les Celtics profitent des 16 unités d'un Eddie House parfait avec 100 % de réussite aux tirs (5/5 dont 4/4 à trois points) pour accéder dans la douleur aux demi-finales de Conférence. Ils y seront confronter au Magic d'Orlando de Dwight Howard dès lundi. Encore une partie de plaisir pour ainsi dire. L'année dernière, les dignes successeurs de Larry Bird avaient déjà dû lutter jusqu'au 7e match décisif au premier tour face à Atlanta avant de remporter la couronne de champion. Les fans espèrent qu'il en sera de même cette saison.