Chicago se simplifie la vie

  • A
  • A
Chicago se simplifie la vie
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Chicago décroche une victoire cruciale face à Houston (98-88).

NBA - Chicago décroche une victoire cruciale face à Houston (98-88). Le match de la nuit La série noire de dix victoires à la suite concédées ces deux dernières semaines appartient au passé. Enfin presque. Car si les retours, samedi, de Derrick Rose et Joakim Noah ont donc coïncidé avec deux victoires des plus cruciales pour les Bulls, la route est encore longue jusqu'aux playoffs. La faute, notamment, à un calendrier clément qui a permis au Heat et, surtout, aux Raptors de l'emporter également. Miami s'imposant dans le New Jersey (89-99) après une nouvelle démonstration de Dwyane Wade, auteur de 28 points et 12 passes, et Toronto triomphant dans le Minnesota (100-106), Chicago reste en effet neuvième de la Conférence Est, à deux victoires de Charlotte et Toronto, et à quatre de Miami, bien lancé pour obtenir son billet pour le grand huit printanier. Pour autant, avec le retour de Derrick Rose, les Bulls ont bien retrouvé le sourire. En atteste le nouveau festival réalisé par le jeune meneur de Chicago à l'occasion de la visite des Rockets. Car si les joueurs de Vinny Del Negro l'ont emporté (98-88), ils le doivent en grande partie à leur leader, auteur de 27 points à 12 sur 22 aux tirs, 8 passes et 7 rebonds. "Il n'est plus l'heure se s'économiser. Il fallait tout donner ce soir pour l'emporter. D'autant plus que demain on ne joue pas. Chaque victoire va être cruciale et il ne faut pas abdiquer et être résigné", pouvait bien commenter après coup celui qui ne s'est effectivement pas économisé, avec 47 minutes de jeu. Rose n'a toutefois pas été le seul joueur de Chicago à briller pour la visite des Rockets puisque ses acolytes des lignes arrières ont également été à leur aise, Kirk Hinrich affichant 17 points à 6 sur 9 aux tirs et Ronald Muray sortant du banc pour rendre 18 points grâce, notamment, à un joli 9 sur 10 aux lancers. Ajoutez-y 10 points et 12 rebonds, chacun, de Brad Miller et Taj Gibson sous les cercles, et le compte des Texans, qui voient en revanche avec cette défaite leurs maigres espoirs de playoffs à l'Ouest s'envoler un peu plus, était réglé pour de bon... Les Français Joakim Noah, à nouveau utilisé avec parcimonie par Vinny Del Negro en raison de son inflammation de l'aponévrose à son pied gauche pour 12 minutes de jeu, 4 points et 6 rebonds, la colonie tricolore n'a guère été à la fête ce lundi. Match serré oblige à Oklahoma City, Ian Mahinmi n'a ainsi pas eu voix au chapitre avec les Spurs. Comme la veille à Atlanta, l'ancien Havrais est resté scotché sur le banc texan, d'où il a pu suivre, malgré l'absence de son compatriote Tony Parker, la belle victoire des siens, (96-99) chez le Thunder. DNP, également, évidemment pour Yakhouba Diawara, qui a, lui, assisté en costume au succès ramené du New Jersey par le Heat (89-99), et pour Ronny Turiaf, toujours blessé au genou gauche, et qui n'était donc pas de la partie pour la visite des Suns, victorieux (133-131) chez les Warriors. Pour ce qui est des autres Français qui jouent, il fallait donc se tourner du côté des Mavs et du Magic. A Dallas, Rodrigue Beaubois doit certes composer avec le retour de blessure de Jason Terry. Aussi a-t-il dû se contenter de 8 minutes de jeu chez les Hornets, l'ancien Choletais faisant preuve de son habituelle efficacité avec 9 points à 3 sur 4 aux tirs et 1 passe. Il en aurait néanmoins fallu plus pour permettre aux Texans de l'emporter à La Nouvelle-Orleans puisqu'après un premier quart pourtant réussi, les Mavs ont ensuite cédé dans les grandes largeurs, s'inclinant (115-99) et lâchant ainsi du lest dans la course à la deuxième place de la Conférence Ouest derrière Denver. A l'Est, le statut de dauphin du Magic, derrière les Cavaliers, semble en revanche bien acquis (voir plus bas). Autre bonne nouvelle pour Orlando, l'infirmerie s'est vidée avec le retour de blessure de Mickael Pietrus. Victime d'une entorse à la cheville gauche la semaine dernière, le Guadeloupéen a en effet joué 20 minutes à Philadelphie, pour 10 points à 3 sur 6 aux tirs et 5 rebonds, et a ainsi participé au succès ramené de Pennsylvanie (93-109).