Chicago rebondit, Noah aussi !

  • A
  • A
Chicago rebondit, Noah aussi !
Partagez sur :

Chicago s'est repris. Deux jours après avoir ouvert leur demi-finale de Conférence face aux Hawks par une défaite à domicile, les Bulls ont en effet égalisé en l'emportant 86-73 lors du match 2. Un succès qui doit beaucoup à leur défense, Atlanta étant ainsi réduit à un piètre 33% de réussite, et au tandem Rose-Noah, le Français compilant notamment 19 points et 14 rebonds.

Chicago s'est repris. Deux jours après avoir ouvert leur demi-finale de Conférence face aux Hawks par une défaite à domicile, les Bulls ont en effet égalisé en l'emportant 86-73 lors du match 2. Un succès qui doit beaucoup à leur défense, Atlanta étant ainsi réduit à un piètre 33% de réussite, et au tandem Rose-Noah, le Français compilant notamment 19 points et 14 rebonds. Cette fois, la fête n'a pas été gâchée. A l'inverse de Tom Tibodheau, dont la présentation, lundi, du titre d'entraîneur de l'année s'était accompagnée d'une défaite forcément malvenue pour le coup d'envoi de leur demi-finale de Conférence, Derrick Rose a pu fêter son titre de MVP par un succès. Et après avoir débuté la soirée en applaudissant à tout rompre la présentation du trophée Maurice Podoloff par leur nouvelle idole, les fans du United Center ont pu la terminer en s'époumonant aux cris de «MVP ! MVP !». Entre temps, le jeune meneur des Bulls avait assuré l'essentiel en compilant 25 points, 10 passes et 6 rebonds. Tout n'a pourtant pas été simple pour le jeune meneur des Bulls. Auteur d'un modeste 10 sur 27 aux tirs, dont un terrible 1 sur 8 à longue distance, l'intéressé le reconnaissait d'ailleurs sans peine à l'issue de la rencontre. "Je suis content qu'on en ait terminé avec ce titre de MVP. C'est désormais derrière moi et il faut se reconcentrer sur le jeu, expliquait-il, la réussite n'était pas au rendez-vous à l'extérieur et ils ont bien défendu en m'écartant du cercle, mais ce sont des tirs que je dois continuer à prendre, ajoutant dans un sourire, car avec les intérieurs qu'on a, on peut bien se permettre de manquer nos tirs." Joakim Noah montre la voie Car si les Bulls l'ont emporté ce mercredi, ils le doivent effectivement en grande partie à leur secteur intérieur. Alors qu'Atlanta avait tenu le choc lors du match 1, faisant notamment jeu égal au rebond, Chicago s'en est cette fois donné à coeur joie. Non seulement en attaque, mais surtout au rebond, les Bulls remportant en effet la bataille des airs 58 prises à 39. Malgré une cheville toujours souffreteuse et les sifflets de ses propres supporters, Carlos Boozer a ainsi donné sa part au chien avec 8 points et 11 rebonds, Luol Deng confirmant ses bonnes dispositions du moment avec 14 points et 12 rebonds. Mais, le plus en vue, chez les plus grands, a bien été Joakim Noah. Non content de limiter son ancien compère des Gators Al Horford à un piètre 3 sur 12 aux tirs, le Français a en effet compilé un solide double-double, avec 19 points et 14 rebonds, affichant également une belle réussite à 6 sur 8 aux tirs et 7 sur 8 aux lancers. De quoi bien mériter les félicitations de son entraîneur. "Joakim a vraiment fait du très bon boulot en contestant tous leurs tirs dès qu'ils s'approchaient du cercle. Surtout, il a encore déployé une énergie incroyable et donné le ton à ses coéquipiers. C'est vraiment un exemple pour ses partenaires." ne manquait pas de souligner Tom Thibodeau. Même constat dans les rangs des vaincus. «Ils nous ont mis énormément de pression et ont multiplié les prises à deux, sur Joe (Johnson) notamment. Et il suffit de voir Noah pour avouer qu'ils avaient plus d'envie que nous.» expliquait ainsi Jeff Teague, le plus en vue côté Hawks, avec ses 21 points à 7 sur 14 aux tirs. Car pour le reste, les joueurs d'Atlanta ont eu bien du mal à s'extirper de la défense de leurs hôtes. Ainsi Joe Johnson, héros du match 1 avec ses 34 points, a-t-il dû se contenter de 16 points, Josh Smith et Jamal Crawford faisant encore moins bien avec respectivement 14 points à 4 sur 14 aux tirs et 10 points à 2 sur 10. Pour autant, avant de retrouver la Géorgie, dès vendredi, pour les deux prochains épisodes de la série, ce sont bien les Hawks qui ont désormais la main...