Chicago n'en mène pas large

  • A
  • A
Chicago n'en mène pas large
Partagez sur :

A la veille du début des playoffs NHL, la rédaction fait le point sur les forces en présence dans la conférence Ouest. Les Chicago Blackhawks, vainqueurs de la dernière Stanley Cup, auront fort à faire pour conserver leur titre. Car les Vancouver Canucks et les San Jose Sharks ont impressionné en saison régulière.

A la veille du début des playoffs NHL, la rédaction fait le point sur les forces en présence dans la conférence Ouest. Les Chicago Blackhawks, vainqueurs de la dernière Stanley Cup, auront fort à faire pour conserver leur titre. Car les Vancouver Canucks et les San Jose Sharks ont impressionné en saison régulière. VANCOUVER [1] - CHICAGO [8] Comme on se retrouve... Comme en 2009 et 2010, Chicago et Vancouver vont s'affronter en playoffs, cette fois dès le premier tour. Mais rien ne dit que les Blackhawks, qui sont sortis vainqueurs de cette série les deux fois, vont refaire le coup cette saison. Car la franchise de l'Illinois, tenante du titre, n'a plus grand-chose à voir avec l'équipe qui avait remporté la Stanley Cup l'an passé. Qualifiés in extremis pour ces phases finales, les partenaires de Patrick Sharp, auteur de 34 buts et 37 assistances, ne seront pas favoris face aux Canucks, leaders de la conférence Ouest - et même de la Ligue - gardés par un Roberto Luongo quasiment infranchissable sur sa ligne de but avec 92,8% d'arrêts. L'avis de Sports.fr: 4-2, Canucks SAN JOSE [2] - LOS ANGELES [7] La Californie est déchirée. Pour la première fois dans l'histoire de la NHL, les trois équipes de l'état sont qualifiées pour les playoffs et deux d'entre elles, San Jose et Los Angeles, s'affrontent dès le premier tour. Sur le papier, les Sharks sont largement favoris puisqu'ils ont terminé la phase régulière à la deuxième place de la conférence, avec la sixième meilleure attaque de la Ligue. Leur problème serait plutôt d'ordre mental, eux qui ces dernières saisons ont déçu alors qu'ils étaient à chaque fois candidats au titre. Mais contre des Kings privés d'Anze Kopitar, et contraints de jouer avec un Justin Williams touché à l'épaule, les coéquipiers de Patrick Marleau devraient passer. L'avis de Sports.fr: 4-1, Sharks DETROIT [3] - PHOENIX [6] En playoffs, il faut toujours compter sur Detroit. Troisièmes de la conférence Ouest à l'issue de la saison régulière, les Red Wings possèdent quelques armes offensives de gros calibre avec Pavel Datsyuk, Henrik Zetterberg et Johan Franzen et ont ce léger avantage psychologique sur les Coyotes, qu'ils avaient battus l'an dernier au premier tour au terme d'un match 7 à sens unique dans le Colorado (6-1). Phoenix prendra-t-il sa revanche ? Les partenaires de Shane Doan ont en tout du cas du répondant puisqu'ils possèdent huit avants à 15 buts ou plus cette saison. Et leur gardien, Ilya Bryzgalov, est l'un des tout meilleurs de la NHL avec 92,1% d'arrêts. L'avis de Sports.fr: 4-3, Red Wings ANAHEIM [4] - NASHVILLE [5] Les opposés s'attirent, dit-on. Il n'y a donc rien de surprenant à ce que Anaheim et Nashville se retrouvent au premier tour des playoffs. La particularité des Ducks, c'est l'attaque. Avec Corey Perry, la franchise californienne possède le meilleur buteur de la NHL (50 réalisations) et Teemu Selanne, malgré ses quarante ans, n'est pas encore rouillé, en témoignent ses statistiques personnelles en phase régulière (31 buts, 49 assistances). Mais les Predators, cinquièmes de la conférence Ouest, ont une parade efficace contre ce genre d'équipes portées vers l'offensive. Leur point fort, c'est la défense. Leur gardien Pekka Rinne, qui tourne à 93% d'arrêts en 2010-11, en est la parfaite illustration. L'avis de Sports.fr: 4-2, Ducks