Chelsea s'est baladé

  • A
  • A
Chelsea s'est baladé
@ Reuters
Partagez sur :

FA CUP - Les Blues ont disposé de Cardiff, en huitièmes de finale.

FA CUP - Les Blues ont disposé de Cardiff, en huitièmes de finale. Même en congés forcés, John Terry fait parler de lui. Enfin, c'est surtout la presse britannique qui en parle. Libéré quelques jours par ses dirigeants pour mettre à plat cette histoire de tromperie avec l'ex de Wayne Bridge, Vanessa Perroncel, le défenseur central de Chelsea est parti reconquérir sa femme Toni à Dubaï pendant que ses coéquipiers, eux restés à Londres, se frottaient à une équipe de Cardiff City tout sauf glamour. Un match a priori sans risque pour les Blues, qui se sont qualifiés sans trop forcer pour les quarts de finale de la FA Cup (4-1), alors que leur captain jouait lui beaucoup plus qu'un billet pour le tour suivant dans le Golfe. Gagné là aussi, puisque selon The Sun, à l'origine de ce scandale outre-Manche, sa belle lui aurait pardonné son infidélité. "Notre couple est plus fort que jamais." Quel soulagement... Drogba dans tous les bons coups Tout va donc pour le mieux dans le meilleur des mondes pour les hommes de Carlo Ancelotti, leaders de Premier League, toujours engagés en Coupe nationale et rassurés pour leur partenaire, au coeur de la polémique depuis deux semaines. Sur le terrain, Chelsea n'avait pas grand-chose à craindre. Leurs visiteurs du jour leur ont grandement facilité la tâche en laissant Drogba dans le dos de leur défense après seulement... deux minutes de jeu. Servi par Obi Mikel plein axe, l'attaquant ivoirien n'a même pas eu à forcer pour se faire la malle et aller tromper un Marshall abandonné de tous (1-0, 2e). Avec Bothroyd et Chopra devant, au mieux, et le reste derrière, Cardiff ne risquait pas de revenir, pensait-on. Mais sur un centre de Burke, Chopra est venu couper la trajectoire du cuir et semer un léger doute dans les esprits londoniens (1-1, 34e). Léger, très léger. Car la deuxième période a été à sens unique en faveur des Blus. C'est d'abord Ballack, sur une ouverture en profondeur de Drogba, qui est venu doubler la mise de l'extérieur du pied (2-1, 51e), avant que le jeune Sturridge, à l'affût sur un ballon perdu par... Drogba dans l'axe, n'en rajoute une couche (69e). Et pour couronner le tout, Kalou, bien servi au deuxième poteau par Ferreira, est venu placer une tête en reculant (84e). Trop facile.