Chelsea, quand ça sourit...

  • A
  • A
Chelsea, quand ça sourit...
Partagez sur :

Poussif dans le jeu, Chelsea a tout de même obtenu un succès précieux sur la pelouse de Newcastle (3-0), samedi après-midi, en ouverture de la 14e journée de Premier League. Une victoire que les Blues doivent à Didier Drogba, Salomon Kalou et Daniel Sturridge. Au classement, les joueurs d'André Villas-Boas réintègrent le top 4.

Poussif dans le jeu, Chelsea a tout de même obtenu un succès précieux sur la pelouse de Newcastle (3-0), samedi après-midi, en ouverture de la 14e journée de Premier League. Une victoire que les Blues doivent à Didier Drogba, Salomon Kalou et Daniel Sturridge. Au classement, les joueurs d'André Villas-Boas réintègrent le top 4. Newcastle ne méritait pas ça. Dans un Saint James' Park encore en deuil après le suicide de l'ancienne idole du club, Gary Speed, les Magpies ont été sévèrement punis par Chelsea (0-3), samedi après-midi, en ouverture de la 14e journée de Premier League. Joueurs, sans doute un peu trop, les hommes d'Alan Pardew ont longtemps cru pouvoir accrocher les Blues avant de craquer dans les trois dernières minutes, Kalou (89e) et Sturridge (90e +2) se chargeant de saler l'addition. L'équipe londonienne, privée au coup d'envoi d'Anelka et Alex, écartés, ainsi que de Malouda et Torres, remplaçants, a su profiter des trop nombreux espaces laissés par les Toons pour faire la différence au score à défaut de l'avoir faite dans le jeu. Ce succès, qui leur permet de réintégrer le top 4, les hommes d'André Villas-Boas le doivent avant tout à la naïveté adverse, eux qui n'ont évolué la plupart de la rencontre qu'en contres. Une arme comme une autre, certes. Mais les Blues étaient, auparavant, capables de mieux. Krul a retardé la sentence Tout aurait pu mal se passer pour Chelsea qui, sans la clémence de l'arbitre, aurait dû perdre David Luiz, coupable d'un accrochage sur Ba en position de dernier défenseur (4e). Mais à trop vouloir porter le danger devant le but de Cech, les Magpies ont laissé dans leur dos de grands espaces que Sturridge a avalés. Sa pointe de vitesse a d'abord poussé Cabaye à la faute et permis aux Londoniens d'obtenir un penalty que Lampard n'a pas converti (14e), la faute à une belle horizontale de Krul. L'attaquant anglais s'est ensuite mis en évidence, en oubliant parfois ses partenaires, par quelques jolies percées conclues sur le poteau (16e), hors cadre (20e, 23e) ou dans les gants du portier des Toons (22e). Autant d'avertissements que les hommes d'Alan Pardew, dangereux par à-coups par l'intermédiaire d'un Ba auteur notamment d'une belle aile de pigeon aérienne "à la Ibrahimovic" (24e) et Ameobi (80e), n'ont pas pris au sérieux puisqu'ils ont été cueillis, trop passifs, sur une action a priori anodine: une touche sur laquelle Mata s'est échappé avant de trouver dans l'axe Drogba, décisif d'une tête sous la barre (1-0, 38e). Une ouverture du score cruelle pour Krul, qui s'est démultiplié tout au long de la rencontre. Difficile pour autant de dire que ce résultat n'est pas mérité car les Blues ont eu tellement d'occasions qu'ils ne l'ont pas volé. Mais les deux derniers buts de Kalou et Sturridge étaient peut-être de trop. Dans les autres matches, Manchester City a continué de mener grand train en tête de la Premier League. Les Citizens ont battu Norwich (5-1) avec notamment un but de l'international français Samir Nasri. Un nouveau succès qui leur permet de conserver leurs cinq points d'avance sur l'ennemi d'United, vainqueur à Aston Villa (1-0), et sept sur Tottenham, tombeur de Bolton (3-0). A noter également le carton passé par Arsenal à Wigan (4-0), la gâchette des Gunners, Robin van Persie, ayant encore trouvé le chemin des filets, et le quadruplé réussi par l'attaquant des Blackburn Rovers, Aiyegbeni Yakubu, face à Swansea (4-2).