Chelsea perd sa Cup

  • A
  • A
Chelsea perd sa Cup
Partagez sur :

210 minutes, et plus encore, c'est le temps qu'il a fallu pour départager Chelsea et Everton en seizièmes de finale de la Coupe d'Angleterre. Revenus sur le fil grâce à un coup franc de Baines alors que Lampard avait frappé un peu plus tôt en prolongation, les Toffees ont fait la différence aux tirs au but dans ce "replay" consécutif à un premier match nul entre les deux équipes. Doubles tenants du titre, les Blues ont sans doute perdu plus qu'un trophée ce samedi.

210 minutes, et plus encore, c'est le temps qu'il a fallu pour départager Chelsea et Everton en seizièmes de finale de la Coupe d'Angleterre. Revenus sur le fil grâce à un coup franc de Baines alors que Lampard avait frappé un peu plus tôt en prolongation, les Toffees ont fait la différence aux tirs au but dans ce "replay" consécutif à un premier match nul entre les deux équipes. Doubles tenants du titre, les Blues ont sans doute perdu plus qu'un trophée ce samedi. Contraint au mutisme par Liverpool (0-1) et Fulham (0-0) lors de ses deux dernières sorties, Chelsea comptait bien retrouver le chemin des filets ce samedi, à l'occasion du "replay" de son seizième de finale de Coupe d'Angleterre contre Everton. Trois semaines plus tôt, les deux équipes n'avaient pu se départager sur la pelouse de Goodison Park (1-1), Kalou avait alors répondu à Saha. Cette fois, l'attaquant français des Toffees, touché aux ischio-jambiers, n'était pas de la partie pour faire du tort aux Blues. Ce qui n'a pas empêché les Londoniens de rater le coche. A la 104e minute de l'opposition du jour pourtant, les pensionnaires de Stamford Bridge pensaient bien avoir accompli le plus dur, en trouvant la faille par Lampard après un bon travail d'Anelka, lancé à la place de Malouda à l'issue du temps réglementaire (1-0, 104e). C'était sans compter néanmoins ce bijou de coup franc signé Baines, à la toute dernière minute de la prolongation (1-1, 119e). Une égalisation surprise synonyme de tirs au but, exercice dans lequel le héros d'Everton se sera montré moins adroit. Sans dommage toutefois pour les siens puisqu'en face, Anelka et Cole ont ensuite failli, par suffisance plus que par maladresse. Blackburn reste seul dans la légende Trois fois sacré dans la compétition (contre Everton, justement, en 2009) et double tenant du trophée, Chelsea a sans doute perdu plus qu'un titre dans la bataille. Si le triplé - inédit en Cup depuis le "hat trick" de Blackburn entre 1884 et 1886 - ne comptait assurément pas parmi les priorités du club londonien cette saison, la Coupe d'Angleterre n'en demeurait pas moins une vraie soupape pour une équipe qui devra probablement céder sa couronne de champion à la fin de la saison. En outre, les Blues n'ont certainement pas préparé de la meilleure des manières le huitième de finale de Ligue des Champions qui dès mardi les amènera à se déplacer à Copenhague. Certes dominateurs dans le jeu ce samedi, les joueurs de Chelsea ont trop souvent péché dans la concrétisation de leurs actions, à l'image d'un Malouda qui en première période aurait pu deux fois au moins ouvrir la marque, ou d'un Lampard qu'on a connu autrement plus tranchant. Titulaires en l'absence d'un Torres non qualifié pour l'occasion, Drogba et Kalou ont eux beaucoup donné, comme à leur habitude, manquant toutefois de précision dans le dernier geste pour mener à bien leurs fulgurances. Un comble pour une formation qui lors des cinq premières levées de Premier League cette saison avait frappé à 21 reprises, et passé sept buts à Ipswich en 32e de finale de cette Cup aujourd'hui abandonnée. Le contraste est saisissant !