Chelsea joue sa saison

  • A
  • A
Chelsea joue sa saison
Partagez sur :

Distancé en championnat, éliminé de la Cup, Chelsea n'a d'autres choix que d'aller au bout en Ligue des champions pour éviter une saison blanche. Mais la tâche s'annonce ardue pour les hommes de Carlo Ancelotti, battus en quarts de finale aller par Manchester United (0-1) il y a une semaine à Stamford Bridge. Les Blues doivent gagner mardi soir à Old Trafford. Ça tombe bien, ils sont les derniers à l'avoir fait.

Distancé en championnat, éliminé de la Cup, Chelsea n'a d'autres choix que d'aller au bout en Ligue des champions pour éviter une saison blanche. Mais la tâche s'annonce ardue pour les hommes de Carlo Ancelotti, battus en quarts de finale aller par Manchester United (0-1) il y a une semaine à Stamford Bridge. Les Blues doivent gagner mardi soir à Old Trafford. Ça tombe bien, ils sont les derniers à l'avoir fait. Souviens-toi, le printemps dernier. Le 3 avril 2010, très exactement, les Blues de Chelsea, sur la voie d'un second titre de champion d'Angleterre, reprennent la tête de la Premier League en venant s'imposer 2-1 sur la pelouse de Manchester United. C'est sur cette rencontre, qui constitue la dernière défaite des Red Devils à Old Trafford toutes compétitions confondues, que les Londoniens comptent s'appuyer pour préparer leur quart de finale retour de Ligue des champions, dans le Théâtre des Rêves. Un "simple" 2-1 mardi soir enverrait effectivement le club du président Abramovitch dans le dernier carré, une semaine après la défaite 1-0 concédée à Stamford Bridge. Facile à dire. Forcément plus compliqué à faire, même si Ferguson comme Ancelotti considèrent que "rien n'est joué". Certains chiffres auraient plutôt tendance à faire craindre le pire pour Chelsea. Tout d'abord le fait que seules deux équipes sont parvenues, dans l'histoire de la Ligue des champions, à se qualifier après avoir perdu 1-0 à l'aller à domicile : l'Ajax en 1996, et l'Inter Milan cette année, aux dépens du Bayern Munich. Tout aussi inquiétant : la dernière défaite de MU à domicile en Ligue des champions remonte à six ans, et il s'agit de l'unique revers des Red Devils sur leurs 31 derniers matches européens. Enfin, et c'est une évidence, Chelsea n'est plus l'équipe qu'elle était il y a un an, lorsqu'elle atomisait Wigan (8-0). Nouvelle preuve, ce week-end, avec la victoire 1-0 décrochée péniblement contre ces mêmes Latics. Ferguson compte sur Rooney Mais Chelsea, et ça aussi c'est une évidence, va disputer son match le plus important de l'année. Les Blues n'ont pas de calculs à effectuer, et devront tout lâcher. "Tout le monde sait que nous jouons pour sauver notre saison", a confié l'Israélien Yossi Benayoun, dans la presse anglaise. "Il est plus que probable que nous finirons dans le Top 3 ou 4 et serons en Ligue des champions l'an prochain. La seule chose qu'il nous reste, c'est de gagner un trophée et le seul que nous puissions gagner, c'est la Ligue des champions". Cela passera donc d'abord par un authentique exploit à Old Trafford, que les Blues sont capables de réaliser selon Ferguson, en dépit des statistiques exceptionnelles de son équipe dans son antre. "Chelsea vient ici chaque année. Ils sont familiarisés avec le stade, la taille du terrain, les conditions de jeu. Tous ces éléments jouent en leur faveur, par rapport aux autres équipes européennes", a déclaré l'Ecossais, toujours aussi prudent. Pourtant, son équipe, hormis l'absence de Fletcher, est au complet et disposera avec Rooney d'un attaquant déjà décisif au match aller, et qui sera encore plus revanchard mardi après sa suspension en Angleterre. "C'est un plus pour nous de savoir qu'il est en forme", convient Ferguson. Un sacré plus.