Cheika, la surprise du chef

  • A
  • A
Cheika, la surprise du chef
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - L'Australien sera le directeur sportif du Stade Français, l'an prochain.

TOP 14 - L'Australien sera le directeur sportif du Stade Français, l'an prochain. Le retour de Fabien Galthié au Stade Français attendra. Ce vendredi, au lendemain de la confirmation que Jacques Delmas ne serait pas conservé à l'issue de la saison, le site du club de la capitale annonce l'arrivée l'été prochain et pour trois ans de Michael Cheika dans le cadre d'"une réorganisation du secteur sportif" et au poste de Directeur sportif. Méconnu en France, même si cet ancien international des moins de 21 ans, y évolua durant trois saisons en tant que joueur au poste de troisième ligne centre au CASG Paris (1991-1992), ainsi qu'à Castres (1989-1991), Cheika, âgé de 43 ans, n'en possède pas moins de solides références puisqu'il préside depuis cinq saisons aux destinées de la province irlandaise du Leinster, actuelle leader de la Ligue Celte, avec sous ses ordres parmi les meilleurs joueur du XV du Trèfle, Brian O'Driscoll en tête, et à son actif la conquête notamment de la dernière Coupe d'Europe en 2009. Malgré des précédents malheureux (Connoly, McKenzie), Guazzini fait donc le choix de se tourner de nouveau vers l'étranger, même si Cheika, d'origine libannaise, présente la qualité primordiale aux yeux du président parisien de maîtriser parfaitement le français. Lancé en Europe dans la carrière d'entraîneur par David Campese en Italie, du côté de Padoue, Cheika prend son envol en 2005 lorsqu'il rejoint l'Irlande et succède à Declan Kidney, futur sélectionneur national, à la tête du Leinster. Une succession assumée puisqu'il atteint le dernier carré de la H-Cup dès sa première saison, signe quelques coups d'éclat détonants, à l'image de cette victoire (41-33) au Stadium de Toulouse, mais il remporte surtout son premier trophée dès la troisième avec la conquête de la Ligue Celte avant le triomphe européen de la saison dernière, où les O'Driscoll, Contepomi et autres décrochent le Graal européen face à Leicester (19-16), celui qui se refuse depuis toujours à Guazzini...