Chauvin: "Ça peut faire un bon mix"

  • A
  • A
Chauvin: "Ça peut faire un bon mix"
Partagez sur :

Auteur d'un début de saison complètement raté, avec un point en trois matches, le FC Nantes accueille Guingamp lundi soir en clôture de la 4e journée de Ligue 2 avec la ferme intention de remporter son premier succès. Landry Chauvin, arrivé de Sedan cet été, espère que ses attaquants, jusqu'ici peu efficaces, sauront trouver la cible.

Auteur d'un début de saison complètement raté, avec un point en trois matches, le FC Nantes accueille Guingamp lundi soir en clôture de la 4e journée de Ligue 2 avec la ferme intention de remporter son premier succès. Landry Chauvin, arrivé de Sedan cet été, espère que ses attaquants, jusqu'ici peu efficaces, sauront trouver la cible. Après deux matches sans défaite, sentez-vous que votre groupe monte en puissance ? En tout cas, on est mieux, ça c'est clair, on est un peu plus consistants. Maintenant, au championnat, bien évidement, on est en manque de points et par rapport à ça, j'espère que le match de lundi va marquer notre vrai démarrage en championnat, en tout cas à domicile. Comptez-vous remédier à votre problème offensif dès lundi face à Guingamp ? Le plan offensif, c'est là où le chantier demeure. Sur le plan défensif, j'espère qu'on sera dans la continuité de ce qu'on a fait car on est un peu plus solides aujourd'hui. Maintenant c'est clair qu'offensivement, on n'est pas suffisamment spontanés, tranchants, pour qu'on puisse percer les défenses adverses. Le problème vient-il du manque d'occasions ou du manque de réussite devant le but ? C'est un ensemble, on s'en créait un peu plus les deux derniers matches, mais derrière, il faut faire preuve de plus d'efficacité car c'est là où le bât blesse. C'est un problème de confiance, essentiellement de la part d'attaquants qui viennent d'arriver au club et qui veulent bien faire, c'est en voulant tellement bien faire qu'ils se mettent une pression un peu inutile. Donc c'est là-dessus qu'on travaille au quotidien pour pouvoir les décomplexer au maximum, car ce sont des garçons qui ont des qualités, ils l'ont montré dans les clubs respectifs où ils étaient avant, donc ça va revenir. "On travaille dur pour redorer le blason nantais" Vous avez réduit votre effectif cette semaine, pour quelles raisons ? On est trop nombreux, il y a 29 joueurs sous contrat pro, j'estime qu'on ne peut pas travailler dans de bonnes conditions avec autant de joueurs. Donc je voulais resserrer le groupe, c'est comme ça que j'aime fonctionner, c'est comme ça que je faisais à Sedan parce que c'est beaucoup plus facile d'avoir un groupe réceptif avec un nombre limité qu'un grand nombre. Au final, il n'y a que 16 joueurs sur la feuille de match, et quand on est 29, il y a beaucoup trop de joueurs non concernés à un moment donné. Attachez-vous une importance particulière à cet affrontement face à une équipe de Guingamp qui a bien débuté sa saison ? Vous savez, nous aujourd'hui, on veut juste effacer à tout prix notre mauvaise prestation contre Bastia, on a été corrects pendant 30 minutes et ensuite, ils ont pris le dessus. Donc aujourd'hui, on est surtout attachés à notre propre jeu plutôt que de se préoccuper de l'adversaire, c'est ce que l'on fait qui nous intéresse en premier lieu. Manque-t-il juste une étincelle pour entrer dans une spirale positive ? C'est ce que l'on recherche, on travaille dur pour redorer le blason nantais, on ne peut pas nous reprocher de ne pas travailler. Après, on sait très bien qu'on est jugés essentiellement sur le résultat. Entre la jeunesse montante qui commence à apparaître et les garçons d'expérience qu'on a pris qui, j'espère, vont rapidement jouer à leur vrai niveau, ça peut faire un bon mix. Maintenant on a pris du retard et il faut le combler avant d'espérer toute autre chose.