Chassé croisé Real-Barça

  • A
  • A
Chassé croisé Real-Barça
Partagez sur :

FOOTBALL - Vainqueur de Santander (1-0), le Real Madrid est de nouveau leader de la Liga devant le Barça, accroché par Bilbao (1-1).

Vainqueur sur le fil du Racing Santander (1-0), grâce à un but de Gonzalo Higuain, lors de la 11e journée de Liga, le Real Madrid a repris les rênes du classement, car, de son côté, le FC Barcelone a été tenu en échec par l'Athletic Bilbao (1-1).Sans être fatalement séduisant, et malgré de troublants écarts de conduite tels que cette surprenant éviction de la Coupe du Roi par le club amateur d'Alcorcon, le Real Madrid ne cesse d'affirmer ses prétentions sur la Liga au fil des journées. Ce samedi, jour de 11e levée de championnat, il faut dire que le Barça lui a mâché le travail. En ne parvenant pas à ramener plus d'un point de son déplacement à Bilbao - où Thierry Henry a été copieusement sifflé à son entrée en jeu - malgré l'ouverture du score de Daniel Alves (1-1).Auparavant, les joueurs de la Maison blanche, eux, avaient rempli leur contrat, en disposant de Santander sur la plus petite des marges. Une victoire 1-0 pas chère payée. Aligné dans une configuration résolument tournée vers l'offensive, le Real Madrid, privé des services de Diarra et Gago pour l'occasion, a joué il faut dire à merveille son rôle de rouleau-compresseur ce week-end. Emmenés par un Benzema titulaire une heure durant avant d'être remplacé par Raul, les Merengue ont assuré le show devant leur public de Bernabeu, touchant trois fois du bois, par Alonso, Arbeloa et Granero, ou contraignant Tono, le portier adverse, à un festival de parades. Séville dans leur sillageMalgré la baraka de ce dernier et la relative poisse des attaquants madrilènes, Higuain a su trouver la faille dès la 22e minute, en profitant d'une remise de Garay consécutive à un mouvement de panique dans la défense du Racing. Dix minutes plus tard, Benzema aurait pu permettre aux siens de se mettre à l'abri, si toutefois l'arbitre avait noté la faute flagrante de Lacen à son encontre dans la surface (32e). Le but refusé à l'ancien Lyonnais après le repos (55e) ne souffrant lui d'aucune polémique. En revanche, l'équipe de Santander, aussi surclassée fut-elle dans ce match, peut s'estimer lésée par l'homme en noir et ses assistants. Ceux-ci ayant invalidé l'égalisation arrachée par Canales pour un hors-jeu très limite, pour ne pas dire inexistant. Au final, le Real enregistre donc son troisième succès de rang en championnat. Un rythme endiablé qui ne suffit pourtant pas à lâcher de pugnaces Sévillans qui eux mêmes ont assuré la passe de trois ce samedi soir. Grâce à des buts sud-américains signés Perotti et Renato, les Andalous l'ont en effet emporté devant les insulaires de Tenerife (1-2), confortant ainsi leur place sur le podium de la Liga. A trois longueurs d'un Real Madrid désormais leader.