Charlotte a bon Diaw !

  • A
  • A
Charlotte a bon Diaw !
Partagez sur :

Le miracle continue pour les Bobcats. Indiana l'a certes emporté face à Detroit et conserve toujours un match d'avance, mais Charlotte a encore survécu à un scénario hitchcokien pour venir à bout de Cleveland 98-97 et entretenir ses chances de qualifications pour les playoffs. Et Charlotte de pouvoir remercier Boris Diaw, auteur du lancer-franc de la victoire en plus de 26 points et 11 passes. Soirée également faste pour Chicago et Memphis.

Le miracle continue pour les Bobcats. Indiana l'a certes emporté face à Detroit et conserve toujours un match d'avance, mais Charlotte a encore survécu à un scénario hitchcokien pour venir à bout de Cleveland 98-97 et entretenir ses chances de qualifications pour les playoffs. Et Charlotte de pouvoir remercier Boris Diaw, auteur du lancer-franc de la victoire en plus de 26 points et 11 passes. Soirée également faste pour Chicago et Memphis. Le match de la nuit Après Ray Allen, Kevin Garnett et Brendon Jenning, à trois reprises, Anthony Parker ! Comme les deux stars des Celtics, vendredi dernier, ou le lutin des Bucks, lundi, Anthony Parker,a en effet eu l'occasion, la nuit dernière, de précipiter la perte des Bobcats en inscrivant le panier de la victoire au buzzer. Las, le miracle continue pour Charlotte et après avoir remonté 13 points à Boston dans le dernier quart, contenu les Knicks dans les ultimes minutes et renversé les Bucks, les Bobcats se sont donc finalement sortis du piège tendu par les Cavs en l'emportant sur le fil 98-97 sur un lancer-franc décisif de Boris Diaw à 14 secondes de la sirène. Et si l'ancien Palois a laissé traîner en route deux autres lancers forcément cruciaux, c'est bien le capitaine tricolore qui a fait la différence face aux Cavaliers. Non content d'ajouter 26 points à 11 sur 16 aux tirs, 11 passes et 7 rebonds à son lancer victorieux, Diaw a en effet également inscrit 8 points au cours du money-time, permettant ainsi aux Bobcats de survivre aux assauts de Cavs régénérés par leur victoire décrochée la veille sur le Heat de King James. «J'avais dit aux joueurs qu'il fallait confirmer face aux Bobcats. Ils l'ont fait, et encore mieux que je n'espérais. Mais Boris Diaw a pris le contrôle du match sur la fin et a fait la différence.» soufflait d'ailleurs Byron Scott, l'entraîneur des Cavs à l'issue de la rencontre. Boris Diaw n'a toutefois pas été le seul Bobcat à s'illuster, Kwame Brown se rappelant au souvenir de tous avec 16 points à 7 sur 9 et 8 rebonds et Gerald Henderson complétant le tableau avec 14 points. Et il fallait bien ça pour faire oublier la blessure de l'habituel leader offensif Stephen Jackson. A nouveau ennuyé par des douleurs aux adducteurs, l'ancien Spur a bien tenté de jouer sur une jambe mais s'est ensuite rendu à l'évidence après la pause. De quoi ternir la soirée. D'autant plus que les Bobcats accusent toujours un match de retard sur la huitième place (en fait deux victoires de retard mais deux matches de plus à jouer), les Pacers l'ayant en effet emporté face aux Pistons 111-101. La lutte promet d'être acharnée jusqu'au bout... Les Français Boris Diaw n'a pas fait d'émules. Si le capitaine des Bleus a donc été particulièrement à la fête ce mercredi, ses compatriotes ont en effet été bien plus discrets sur les parquets de la Ligue. Quand ils ont joué... Car l'infirmerie tricolore n'est pas loin d'afficher complet. Ils étaient ainsi trois Français à être sur le flanc la nuit dernière, Joakim Noah, touché à la cheville droite, rejoignant Mickael Pietrus et Ronny Turiaf, respectivement blessés au genou et à la cheville. Ça sent d'ailleurs la fin de saison pour l'ancien Palois, ses Suns, encore battus 96-118 par le Thunder, ayant abandonné tout espoir de playoffs, contrairement aux Knicks et aux Bulls, vainqueurs, eux, des Nets 120-116 et chez les Wolves 98-111. Au final, malgré treize matches au programme, ils n'auront ainsi été que six Tricolores à être de sortie puisqu'Alexis Ajinça a une nouvelle fois été oublié par son entraîneur sur le banc de Raptors défaits 98-104 par les Bucks. Et dans le sillage de Diaw, seuls Rodrigue Beaubois et Ian Mahinmi ont goûté à la victoire, le tandem texans profitant de la victoire des Mavs sur les Clippers 100-106. Les deux hommes n'y ont en revanche guère contribué: toujours présent dans le cinq de départ, Rodrigue Beaubois a en effet été limité à 13 minutes pour 8 points à 4 sur 8 aux tirs, 2 rebonds, 1 passe mais aussi 4 fautes et Ian Mahinmi a fait de la figuration en passant 3 minutes pour 2 points à 1 sur 1. A Washington, Kevin Seraphin et ses Wizards ont, eux, concédé une énième défaite, celle-là en toute logique puisque Miami est venu l'emporter 107-123 malgré une belle résistance des hommes de la capitale fédéale. Seraphin n'y est toutefois pas pour grand-chose avec 2 rebonds en 9 minutes. Même constat pour Johan Petro avec les Nets, battus 120-116 dans le derby de New York. L'ancien Sonic a en effet dû se contenter de 15 minutes, compilant néanmoins 9 points à 3 sur 7 et 8 rebonds. Enfin, le Français le moins en réussite, ce mercredi, a été le héros du week-end dernier. Tandis que les Blazers concédaient une défaite cruciale chez les Hornets 95-91, Nicolas Batum pouvait prendre sa part de responsabilité dans ce revers avec 2 points à 0 sur 7 aux tirs et 1 rebond en 22 minutes! Les chiffres de la nuit 3. Soirée faste pour les Grizzlies. A la lutte avec Houston pour décrocher la huitième place de la Conférence Ouest, Memphis a fait un pas quasi-décisif dans la course aux playoffs. Car non content de donner la leçon à Golden State 110-91, la franchise du Tennessee a également enregistré la défaite des Rockets, 108-97 à Philadelphie. Du coup, alors que sept matches seulement restent à jouer, Memphis compte désormais trois victoires d'avance. Face aux Warriors, c'est encore Zach Randoplh qui a été le plus en vue avec 20 points, 13 rebonds et 6 passes. 2½. Deux jours après avoir été piégé par les Sixers, Chicago a profité de son déplacement chez les cancres du Minnesota pour reprendre sa marche en avant. Faciles vainqueurs des Wolves 91-108, les Bulls comptent en effet désormais 2½ matches d'avance sur le Heat et les Celtics dans la course à la première place de la Conférence Est. Ce mercredi, un quart-temps leur a suffi pour prendre la mesure de leurs hôtes, Derrick Rose et Carlos Boozer, respectivement 23 points-10 passes et 24 points-14 rebonds, faisant oublier l'absence de Joakim Noah. 39. Carmelo Anthony tient la grande forme. Et s'il y a du mieux chez les Knicks, c'est bien grâce à lui. Après leurs six défaites de rang, les New Yorkais ont en effet signé deux succès en deux jours. Au lendemain de leur victoire face au Magic, les hommes de Mike D'Antoni ont remis ça face aux Nets, l'emportant 120-116 avec un nouveau récital de Carmelo Anthony, meilleur marqueur de la rencontre avec 39 points et 10 rebonds. Et les Knicks de se trouver un Big Three avec également 33 points de Chauncey Billups et 23 d'Amare Stoudemire.