Chardy: "Un grand moment"

  • A
  • A
Chardy: "Un grand moment"
Partagez sur :

Lancé dans le grand bain par Guy Forget, Jérémy Chardy a parfaitement répondu aux attentes, en disposant de Jürgen Melzer, vendredi, dans le cadre du premier tour de Coupe Davis face à l'Autriche. Après la rencontre, le Palois qui avoue avoir toujours cru en lui, était donc tout heureux de son succès.

Lancé dans le grand bain par Guy Forget, Jérémy Chardy a parfaitement répondu aux attentes, en disposant de Jürgen Melzer, vendredi, dans le cadre du premier tour de Coupe Davis face à l'Autriche. Après la rencontre, le Palois qui avoue avoir toujours cru en lui, était donc tout heureux de son succès. Jérémy, tout d'abord, racontez-nous votre émotion après cette victoire... Je suis vraiment super heureux. C'est un grand moment pour moi. J'étais à la recherche de cette première victoire. C'était le plus cadeau que je pouvais me faire, surtout en Coupe Davis. Vous vous imposez en trois sets. Cela s'est passé comme dans un rêve... C'est sûr, mais ce n'était pas si facile que ça. J'avais une tactique bien en place en rentrant sur le court. On s'était tous mis d'accord qu'il ne fallait vraiment pas le laisser jouer car ça pouvait le gêner. Dès le début du match, je m'étais dit que je continuerais à l'attaquer tout le temps, que cela se passe bien ou mal. J'ai bien joué et je n'ai jamais perdu ma confiance tout au long du match. Guy m'a permis de rester calme. Je suis bien resté concentré sur mon jeu et cela m'a souri. C'est super pour l'équipe. Votre concentration du début à la fin du match a d'ailleurs vraiment impressionné votre nouvel entraîneur, Patrick Mouratoglou... Contre un joueur comme Melzer, si on se relâche un peu et on se déconcentre, cela peut vite tourner. J'étais devant et je ne voulais pas lui laisser la possibilité de prendre confiance. S'il avait pris un peu confiance, cela aurait pu être un autre match. C'est bien d'avoir conclu en trois sets. Vous n'aviez jamais battu Melzer. Vous n'aviez pas remporté un seul match depuis cinq mois, ni le moindre set depuis le début de la saison. Et d'un seul coup, tout s'efface... Quand je suis rentré sur le court, je ne pensais pas du tout à ça, même en venant ici. Car sinon je ne serais jamais venu ! Avant le match, j'avais dit à Guy que je ne voulais pas seulement faire un bon match, mais que j'y allais vraiment pour gagner. J'ai bien abordé le match. Je pense que cela m'a aidé à gagner. "Je croyais vraiment en mes chances" On ne donnait pas cher de vos chances face à Melzer. Est-ce que cela vous a motivé ? Non, car moi, je croyais vraiment en mes chances. J'avais déjà joué deux fois contre lui. J'avais perdu les deux fois mais cela avait été disputé. Je sais que je suis capable de bien jouer sur un match comme ça. Tout le monde m'a fait confiance pour aujourd'hui. Cela m'a motivé. J'avais vraiment envie de faire plaisir à tout le monde. Est-ce que vous voyez enfin le bout du tunnel ? Cela fait plusieurs semaines que je me sens beaucoup mieux. Cela fait quatre semaines que je m'entraîne vraiment très dur. C'est une super récompense pour moi et ceux qui m'entraînent. Parfois, les résultats n'arrivent pas aussi vite que l'on souhaite. Aujourd'hui physiquement, je me sentais vraiment très bien. Cela m'a permis de bien jouer. C'est anecdotique, mais à 5-3 pour vous dans le deuxième set, vous perdez votre service. On a eu peur que vous ayez un trou noir. Vous avez en effet oublié de changer de côté... C'est vrai que plusieurs fois pendant le match, je ne connaissais pas le score. Guy me l'a donné plusieurs fois. Je ne jouais pas en fonction du score. Je voulais rester concentré sur mes schémas de jeu. Quand on n'a pas remporté de match depuis longtemps, il ne faut pas sortir de la rencontre. Il faut être plus vigilant. J'ai joué point après point. "La mission est vraiment accomplie" C'est une nouvelle expérience dans votre carrière de remporter un match à enjeu en Coupe Davis. Quelles sont vos impressions à l'arrivée ? C'est super. Tout le monde rêve d'être à ma place sur le court. Le fait d'avoir Guy sur la chaise, les potes et tout le public français derrière soi donnent des ailes. On a envie de s'arracher sur chaque point pour tous les gagner. Cette victoire peut-elle servir de déclic ? C'est sûr que cela fait du bien de remporter une victoire comme ça face à un joueur aussi fort. Cela fait du bien pour la confiance. J'en avais besoin. J'espère que cela va m'aider à lancer ma saison. Le plus important est de continuer à m'entraîner comme je le fais depuis quelques semaines. Après, le résultat n'est que la conséquence. Quelle délivrance sur la balle de match ! Oui, c'est vrai que c'est une libération. Cela fait vraiment du bien car j'étais vraiment bas. Gagner son premier match en Coupe Davis est énorme. Il y a eu un énorme soulagement de ma part à la fin de la rencontre. Cette victoire, j'en avais vraiment besoin et l'équipe aussi. Ce n'est que le début du week-end mais là, vous êtes soulagé, détendu ? Non, en tennis, il ne faut pas se relâcher parce que l'on a remporté une belle victoire. Je peux être encore appelé à jouer dimanche. Je me tiens prêt au cas où cela se passe mal par la suite. On verra avec Guy qui jouera dimanche. Au fond de vous, vous vous dites mission accomplie ? C'est sûr qu'aujourd'hui, quand je gagne trois sets à zéro, la mission est vraiment accomplie.