Chardy dans l'arène

  • A
  • A
Chardy dans l'arène
Partagez sur :

Alors que Richard Gasquet, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga manquent à l'appel, Guy Forget a décidé de lancer Jérémy Chardy dans la bataille du premier tour de Coupe Davis, qui débute vendredi face à l'Autriche. Le Palois ouvrira le bal face à Jurgen Melzer, le n°10 mondial, tandis que Gilles Simon croisera lui le fer avec Stefan Koubek. Le double sera composé par Julien Benneteau et Michaël Llodra.

Alors que Richard Gasquet, Gaël Monfils et Jo-Wilfried Tsonga manquent à l'appel, Guy Forget a décidé de lancer Jérémy Chardy dans la bataille du premier tour de Coupe Davis, qui débute vendredi face à l'Autriche. Le Palois ouvrira le bal face à Jurgen Melzer, le n°10 mondial, tandis que Gilles Simon croisera lui le fer avec Stefan Koubek. Le double sera composé par Julien Benneteau et Michaël Llodra. Un baptême du feu. Alors que l'équipe de France doit faire avec les blessures de ses cadres (Gasquet, Monfils et Tsonga), Guy Forget a décidé de faire confiance à Jérémy Chardy pour affronter Jürgen Melzer, vendredi lors du premier simple de la rencontre face à l'Autriche, comptant pour le premier tour de la Coupe Davis. Le Palois, appelé de dernière minute, jouera donc son premier match à enjeux dans la compétition, face au leader et homme de base autrichien, n°10 à l'ATP. Une rencontre forcément délicate, dans un contexte hostile, alors même que le joueur français est en pleine crise de confiance. "Au niveau de la confiance, c'est un petit handicap. Mais il est quand même 50e mondial (NDLR: 55e), il a gagné des matches importants sur terre battue, même des tournois, notamment celui de Stuttgart en 2009. Il est jeune. Il va être capable de hausser son niveau de jeu, et de nous montrer son meilleur visage", préfère croire Guy Forget, le capitaine de l'attelage tricolore. Reste que face à un joueur qu'il n'a jamais battu - ils se sont joué deux fois - l'élève de Patrick Mouratoglou n'aura absolument rien à perdre. Et même en cas de défaite lors de son premier match vendredi, le vétéran Stefan Koubek, son probable adversaire lors du deuxième simple, dimanche, apparaît comme une proie beaucoup plus facile à dompter. La pression sera en revanche placée sur les épaules de Gilles Simon, aligné dans la peau du n°1 tricolore. "C'est le leader de cette équipe, le joueur le mieux classé. On attend tous beaucoup de lui sur ses deux matches en simple", confirme Forget. Face à Koubek, 206e à l'ATP, le Niçois devrait a priori se mettre sans difficulté dans le bain de la Coupe Davis, et empocher du même coup sa première victoire dans une compétition, qui lui a rarement réussi. Les yeux seront ensuite rivés sur lui, dimanche, pour un duel des patrons face à Melzer. Avant cela, le double, composé de Michaël Llodra et Julien Benneteau, aura également tenté d'apporter sa pierre à l'édifice. La paire tricolore fera face à l'inévitable Melzer, associé à Oliver Marach. Voilà qui promet un week-end plein d'incertitudes.