Chambily demande l'éviction de Domenech

  • A
  • A
Chambily demande l'éviction de Domenech
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - C'est la première fois qu'un membre du conseil fédéral de la FFF demande ouvertement le départ du sélectionneur.

C'est la première fois qu'un membre du conseil fédéral de la FFF demande ouvertement le départ du sélectionneur. "J'ai deux buts : le départ de Raymond Domenech de son poste de sélectionneur et la protection de Jean-Pierre Escalettes (président de la FFF), un homme très bien que je sais affecté, traumatisé même par la situation que nous connaissons", a assuré Guy Chambily, mardi dans France Football.Le doyen d'âge du conseil fédéral de la Fédération française de football (FFF) a précisé qu'il allait demander l'éviction de Raymond Domenech, vendredi, lors de la réunion de l'instance.C'est la première fois qu'un membre du conseil fédéral (qui fait office de gouvernement de la FFF) demande ouvertement le départ de Raymond Domenech, confirmé à son poste par deux fois, le 3 juillet 2008 puis le le 15 octobre avec respectivement 18 et 19 voix des 20 membres présents.Chambily: "Il faut savoir dire stop""L'image de l'équipe de France, celle de la Fédération, celles du président et du conseil fédéral sont devenues totalement désastreuses (...) Je sais que la majorité ne veut plus garder Raymond Domenech (...) Petit à petit, tous les fidèles de Jean-Pierre Escalettes ont avalé des couleuvres, mais à un moment, il faut savoir dire stop ! (...) J'ai la certitude qu'ils sont favorables à l'éviction de Raymond Domenech", a encore expliqué Guy Chambily.Pour le membre de 77 ans entré au conseil fédéral en 2004, le contrat de Domenech "portait sur la qualification à la Coupe du monde". "C'était sa mission. On m'assure aujourd'hui que, dès lors qu'il qualifiait l'équipe de France, il la dirigeait automatiquement pendant la phase finale. Première nouvelle (...) Sachez que le conseil fédéral n'est absolument pas au courant de cette clause", a conclu Guy Chambily.Qui pourrait remplacer l'actuel sélectionneur ? "Ne me faites pas croire qu'il n'existe pas d'entraîneur susceptible de prendre en main l'équipe de France", a répondu le doyen du conseil."L'équipe de France est fracassée (...) Je dis aujourd'hui tout haut ce que la majorité silencieuse pense tout bas", a encore martelé Guy Chambily.Interrogé par Europe 1, Jean-Pierre Escalettes n'a quant à lui pas tenu à entrer dans ce débat. "Je pense qu'il est plus important d'essayer de voir ce que l'on peut faire pour rétablir, redresser si faire ce peut, cette image négative plutôt que de repartir sur les mêmes polémiques qui durent depuis deux ans"."Cela sera très difficile de restaurer le mieux possible, dans les six mois, l'image de cette équipe mais cela ne passe pas par des mesures radicales. Cela passe par de petites mesures, par des choses pragmatiques", a poursuivi le président de la Fédération française de football qui envisage d'une manière sereine la prochaine réunion du Conseil fédéral de la FFF, vendredi.Pour le dirigeant, Raymond Domenech "a fait des efforts, il est moins provocateur qu'il ne l'a été mais il a sa nature". "Je sais que s'il avait une communication un peu plus soft par moment, je préférerais mais je ne vais pas changer Raymond à son âge. Il n'a pas douze ans, il a ses certitudes", a ajouté Jean-Pierre Escalettes.