Chambéry tient le choc

  • A
  • A
Chambéry tient le choc
Partagez sur :

Chambéry est allé puiser dans ses réserves, dimanche, pour décrocher la victoire face à Saint-Raphaël, dans le cadre de la 12e journée de Division 1 (35-33). Un succès qui permet aux partenaires de Xavier Barachet de rester seuls en tête du classement, devant Montpellier, qui a de son côté battu Istres (33-24). Enfin, après sa défaite à Dijon (23-21), Paris est relégable.

Chambéry est allé puiser dans ses réserves, dimanche, pour décrocher la victoire face à Saint-Raphaël, dans le cadre de la 12e journée de Division 1 (35-33). Un succès qui permet aux partenaires de Xavier Barachet de rester seuls en tête du classement, devant Montpellier, qui a de son côté battu Istres (33-24). Enfin, après sa défaite à Dijon (23-21), Paris est relégable. Le combat reprend. Après un mois et demi de trêve, le temps de laisser l'équipe de France allé chercher leur quatrième titre de championne du monde, Montpellier et Chambéry ont repris leur mano à mano en tête de la Division 1. Pour cette 12e journée, une nouvelle éclatée sur trois jours différents, c'est donc Montpellier qui a tiré le premier, en disposant d'Istres, vendredi (33-24). Avec leurs quatre champions du monde sur le parquet, les hommes de Patrice Canayer ont profité de la belle forme de Kavticnik (9 buts) et d'Hamed (8 buts), tandis que Karabatic et Guigou ont plus souffert, et ont d'ailleurs été mis au repos par leur entraîneur pour quelques jours. Contraint de gagner pour garder son avantage acquis en battant les Héraultais au match aller, les Chambériens ont de leur côté souffert face à Saint-Raphaël, quatrième au classement (35-33). Portés par Bicanic et Basic, 17 buts à eux deux, les Savoyards ont également enregistré le retour de Barachet, couvert de cadeaux au coup d'envoi sous les yeux d'un certain Jackson Richardson. C'est finalement la volonté de la troupe chambérienne a fait la différence en fin de match, pour victoire acquise dans la douleur, notamment pour le champion du monde. "Ça a été très dur mais ça nous tient à coeur d'aller chercher un titre. On va s'accrocher jusqu'au bout", a ainsi lancé l'arrière droit au micro d'Orange Sport. Parmi les enseignements de cette journée, on notera la nouvelle défaite du Paris Handball, cette fois face à un concurrent direct au maintien, Dijon (23-21). Un revers qui s'ajoute à celui subi en Coupe de France face à Nanterre, club de Division 2 (25-27). Olivier Girault et sa bande sont donc désormais relégables, à égalité de points avec Toulouse, battu par Nantes (33-27), mais qui reste devant les Franciliens à la différence de buts particulière. De son côté, Dunkerque, vainqueur à Nîmes (24-21), continue d'occuper la troisième place, derrière les deux intouchables.