Chambéry sur tous les fronts

  • A
  • A
Chambéry sur tous les fronts
Partagez sur :

Un mois après leur succès de prestige sur Barcelone, les Chambériens sont repartis du bon pied en Coupe d'Europe en disposant ce dimanche de Celje lors de la 5e levée de la Ligue des Champions (30-24). Une victoire, sans doute déterminante dans la course aux huitièmes de finale, qui vient confirmer les excellentes dispositions actuelles du leader de l'élite française.

Un mois après leur succès de prestige sur Barcelone, les Chambériens sont repartis du bon pied en Coupe d'Europe en disposant ce dimanche de Celje lors de la 5e levée de la Ligue des Champions (30-24). Une victoire, sans doute déterminante dans la course aux huitièmes de finale, qui vient confirmer les excellentes dispositions actuelles du leader de l'élite française. Pourvu que ça dure ! Chambéry est dans une bonne passe ces dernières semaines, guère perturbé manifestement par la redoutable et usante alternance D1-Ligue des Champions. Leader invaincu du championnat de France après huit journées et finaliste assuré de la Coupe de la Ligue, le club savoyard sait également briller sur la scène continentale. Auteurs d'un véritable exploit le mois dernier face à Barcelone, les hommes de Philippe Gardent n'ont pas manqué de confirmer, ce week-end, devant Celje (30-24). Une victoire d'autant plus appréciable pour Chambéry que l'équipe slovène représente sa principale rivale dans la course aux huitièmes de finale, l'objectif avoué. Les trois premières places de la poule A semblant dévolues à Kiel, Rhein-Neckar (le premier ayant confirmé son leadership devant le second ce dimanche) et Barcelone, le quatrième strapontin pour la phase à élimination directe devrait en effet se jouer entre ces deux formations aux ambitions communes. N'en déplaise aux Polonais de Kielce, d'ores et déjà en retrait dans ce groupe. Un Phare en ébullition Attendu la semaine prochaine en Slovénie, les Chambériens se devaient de signer en cette 5e levée un troisième succès en autant de réceptions, si possible dans les grandes largeurs. Mission accomplie, grâce à un départ canon notamment (5-0 après six minutes de jeu) et aux prestations inspirées de Roiné - visiblement parfaitement remis de sa blessure au genou - Barachet et surtout Basic, le Bosnien ayant gratifié les siens d'une dizaine de réalisations dans un Phare en ébullition. Ebranlés par le départ de leur entraîneur Noka Serdarusic, figure emblématique d'un club vainqueur de cette Ligue des champions en 2004, les joueurs de Celje n'ont eux jamais pu prétendre à la gagne en Savoie, privés volontairement de l'impact de leur meilleur artificier, Gajic, et de leur meneur, Zorman. Crédités d'un gros match, les portiers chambériens, Grahovac et Dumoulin, ne leur ont accordé il est vrai que peu d'espoir. "Le phare va commencer à faire peur, notait après coup ce dernier devant les caméras de Sport +. Cette équipe vit bien, joue bien et gagne bien... ce n'est que du bonheur !" Oui, vraiment, pourvu que ça dure...