Chambéry s'est accroché

  • A
  • A
Chambéry s'est accroché
Partagez sur :

Non sans trembler face à une grosse défense varoise, Chambéry s'est imposé ce jeudi à Saint-Raphaël (23-20) lors du sommet de la 7e journée de D1. Les Savoyards conservent donc leur invincibilité alors que les Raphaëlois peuvent avoir des regrets, leur indiscipline leur ayant couté cher. Les hommes de Christian Gaudin encaissent une deuxième défaite consécutive et laissent filer le haut de tableau.

Non sans trembler face à une grosse défense varoise, Chambéry s'est imposé ce jeudi à Saint-Raphaël (23-20) lors du sommet de la 7e journée de D1. Les Savoyards conservent donc leur invincibilité alors que les Raphaëlois peuvent avoir des regrets, leur indiscipline leur ayant couté cher. Les hommes de Christian Gaudin encaissent une deuxième défaite consécutive et laissent filer le haut de tableau. Ils l'ont fait ! Après trois saisons sans victoire dans le Var, les Chambériens ont fini par rompre le signe indien pour s'imposer à Saint-Raphaël lors du premier match de la 7e journée de D1. Mais que ce fut dur face à la défense forteresse érigée par Christian Gaudin et ses hommes (23-20). Deux pertes de balle de Barachet stigmatisent d'ailleurs un début de match raté des Savoyards. Sur son banc, Philippe Gardent enrage et finit par demander un premier temps mort après un nouveau but de l'icône locale Caucheteux (17e, 8-5). C'est pourtant Juricek qui enfonce encore un peu plus Chambéry sur un contre parfaitement maitrisé (9-5). Problème, Caucheteux puis Fortuneanu écopent successivement d'exclusions de deux minutes. Chambéry en profite pour enquiller un 4-0, une dernière réalisation de Detrez leur permettant de rentrer aux vestiaires avec un avantage d'un but (12-11). Devant les caméras de Canal+ Sport, Benjamin Gille n'est pas dupe. "On ne joue pas bien mais on réussit à revenir et passer devant. C'est ce qui est positif." Chambéry démarre alors tambour battant la deuxième période. Comme pour se racheter, les Noirs et Jaunes prennent un avantage de trois buts (14-11). Mais un gros choc entre Megannem et Barachet oblige le stratège savoyard à rapidement sortir. Saint-Raphaël en profite pour enquiller un 6-0 pour mener 19-16 à la moitié de la première période. A peine revenu sur le terrain, Barachet encaisse alors un nouveau geste dangereux de Fortuneanu qui le ceinture à hauteur du cou. Le demi-centre roumain écope logiquement d'un carton rouge, faisant craindre le pire à des Varois qui n'en font que renforcer un mur déjà difficilement franchissable. La fin de match est bouillante, l'attaque-défense tenant toutes ses promesses. Juricek: "20 buts, ce n'est pas assez" Chambéry revient à 19-18 à l'entame des dix dernières minutes grâce à une réalisation de Benjamin Gille avant que Megannem n'allume la lucarne pour sonner la charge (20-18, 53e). Insuffisant toutefois pour empêcher Chambéry d'égaliser grâce à l'inévitable Barachet (20-20, 55e). Et comme Basic se réveille aussi pour donner l'avantage aux siens, le finish savoyard est trop fort pour Saint-Raphaël qui encaisse un 5-0 et concède son deuxième revers consécutif après la défaite face à Tremblay (29-25). Dommageable alors que l'ogre montpelliérain se profile pour la 8e journée. L'ancien Héraultais Juricek en a bien conscience: "On n'a marqué que 20 buts, ce n'est pas assez", a déploré le pivot tchèque sur Canal+ Sport. On a bien défendu, mais on n'était pas assez dangereux, on a surtout marqué en contre-attaque. Montpellier ? Ce sera encore plus difficile mais on n'aura pas grand-chose à perdre. On va faire le maximum." Chambéry engrange et gagne sans forcément séduire mais l'essentiel est fait pour Barachet: "C'est super important de gagner ici, Saint-Raphaël est une super équipe, ils l'ont prouvé aujourd'hui. On poursuit le sans faute, c'est bien." Suffisant en tout cas pour poursuivre son petit bonhomme de chemin en tête de la D1.