Chambéry pour l'honneur ?

  • A
  • A
Chambéry pour l'honneur ?
Partagez sur :

Après sa défaite lors du match aller (24-27), Chambéry n'a plus beaucoup de chances de passer en quarts de finale de la Ligue des champions. Qu'importe, ce déplacement à Ciudad Real, samedi, reste important, et les Savoyards, à l'image de Karel Nocar et Cédric Paty, espèrent bien faire bonne figure pour sortir la tête haute. Il sera ensuite temps de penser au championnat.

Après sa défaite lors du match aller (24-27), Chambéry n'a plus beaucoup de chances de passer en quarts de finale de la Ligue des champions. Qu'importe, ce déplacement à Ciudad Real, samedi, reste important, et les Savoyards, à l'image de Karel Nocar et Cédric Paty, espèrent bien faire bonne figure pour sortir la tête haute. Il sera ensuite temps de penser au championnat. "Ne pas avoir de regrets." Pour son déplacement à Ciudad Real, Chambéry a décidé de la jouer modeste. Battus à l'aller (24-27), les Savoyards savent bien qu'une victoire en Espagne relèverait de l'exploit. "Ça va être très, très difficile d'aller gagner là-bas. Chez eux, avec une salle remplie, ce n'est pas évident", nous confirme Cédric Paty. Alors, les Chambériens manqueraient-ils d'ambition ? "On sait qu'avec trois buts de retard, ça sera difficile de se qualifier. Déjà que si l'on avait gagné...", confie de son côté Karel Nocar. Il est vrai que le club de la Mancha est un ogre, le genre de machine conçue pour aller décrocher la Ligue des champions en fin de saison, comme elle l'a fait en 2008 et 2009. A côté de ça, Chambéry fait encore figure de petit poucet, et ne veut pas jouer à la grenouille aux côtés du boeuf ibère. Paty: "On veut un titre en fin de saison" "L'objectif, ça sera de jouer le mieux possible", explique Nocar, tandis que son pendant à l'aile droite espère "sortir de la compétition avec un bon match à l'extérieur, et ne pas avoir de regrets". Pas question cependant de lâcher le match. "Si on a l'opportunité de gagner là-bas, on le fera", assure l'ailier tchèque. Pour cela, il faudra cette fois passer l'obstacle Arpad Sterbik, si brillant lors du match aller, avec notamment 14 arrêts sur la première période. "C'est vrai qu'on était en difficulté face à lui, mais il ne faut pas se bloquer sur lui, même s'il est immense et qu'il peut faire la différence", lâche Nocar, qui estime qu'il faudra aborder ce match "l'esprit libre". Pour Cédric Paty, il faudra y ajouter un petit esprit de revanche. "Je vais essayer de faire une bonne prestation pour faire oublier mes échecs de dimanche", sourit un joueur qui avait terminé la rencontre à 1/5 aux tirs. Reste que malgré l'élimination presque annoncée, ce match doit lancer Chambéry vers une fin de saison excitante. "Après on enchaîne avec des matches tous les trois jours. Il faut se mettre sur une bonne dynamique", explique Karel Nocar. "Avant le match aller, la priorité c'était déjà le championnat, avec une qualification pour la Ligue des champions", reconnaît Paty, "Vu où ou on en est, on essaie tous de viser le titre. Mais il y a aussi la Coupe de France. On veut un titre en fin de saison."