Chambéry pour l'exploit, Montpellier pour assurer

  • A
  • A
Chambéry pour l'exploit, Montpellier pour assurer
Partagez sur :

A l'heure d'aborder la dixième et dernière journée de Ligue des champions, Montpellier et Chambéry abordent leur rencontre avec des enjeux différents. Alors que les Savoyards viseront l'exploit face à Rhein-Neckar Löwen pour se qualifier, les partenaires de Nikola Karabatic reçoivent Veszprem avec un enjeu plus relatif, celui de la première place de la poule.

A l'heure d'aborder la dixième et dernière journée de Ligue des champions, Montpellier et Chambéry abordent leur rencontre avec des enjeux différents. Alors que les Savoyards viseront l'exploit face à Rhein-Neckar Löwen pour se qualifier, les partenaires de Nikola Karabatic reçoivent Veszprem avec un enjeu plus relatif, celui de la première place de la poule. Chambéry: 5e du groupe A, reçoit Rhein-Neckar Löwen, samedi, à 17h30 Un exploit sinon rien. Pour commencer, les Chambériens n'ont pas leur destin entre les mains. A égalité de points avec Celje, mais avec une différence de buts particulière défavorable, les Savoyards doivent donc commencer par espérer une défaite des Slovènes, face au Barça. Ensuite, en cas de résultat négatif de leur adversaire direct, il faudra battre Rhein-Neckar Löwen, une mission forcément délicate. Pulvérisés à l'aller (22-37), les partenaires de Guillaume Saurina savent ce qui les attend. "Ce qu'on souhaite c'est vraiment de tout donner pour pouvoir conclure ce match sans regret, quelque soit le résultat du match entre Celje et Barcelone ! On sait que si on donne tout, le public sera derrière nous et à partir de là tout peut arriver...", explique l'ancien arrière nîmois, sur le site du club. Pour préparer cette rencontre, Philippe Gardent peut s'enorgueillir du succès à Toulouse, cette semaine, en championnat (27-21). "On avait vraiment à coeur d'éviter le piège du match contre Toulouse parce qu'on sait que c'est une bonne équipe qui ne mérite pas forcément son classement et que ce match serait difficile. Maintenant qu'on a réussi cette 1ère étape, il faut confirmer ce week-end avec la 2ème étape Rhein-Neckar !", confirme Saurina. Un revers ne serait de toute façon pas catastrophique, la priorité restant sur le sprint avec Montpellier, en D1. "Si on devait avoir une priorité, c'est le championnat car c'est par lui qu'on rejouera la Ligue des champions l'an prochain", nous confiait ainsi Cyril Dumoulin, "si c'est pour disputer un huitième européen et tomber sur un gros et ne pas voir plus haut... est-ce que c'est plus intéressant ?". Montpellier : 2e du groupe B, reçoit Vezsprem, dimanche, à 17h30 Pour Montpellier, l'enjeu est beaucoup moins important. Assuré de terminer à l'une des deux premières places de leur poule, les coéquipiers de Nikola Karabatic joueront donc uniquement la première place face à Veszprem, l'actuel locataire du trône. Un enjeu relatif puisque les deux équipes sont d'ores et déjà assurées de recevoir leur huitième de finale retour. "Le fait de finir premier ou second de la phase de poules ne donne aucune garantie sur la suite et il ne faut pas tomber dans le piège: «si t'es premier de poule, tu es assuré d'être au Final Four !»", explique ainsi Patrice Canayer, sur le site du MAHB. "L'an dernier l'équipe a souffert en 8ème contre Kolding puis a été éliminée par Moscou... alors que nous avions fini 1er de la poule", complète le coach héraultais, qui souhaite avant tout éviter les blessures: "L'effectif n'est pas pléthorique, et l'absence de joueurs cadres peut vite faire la différence !". Alors que Michaël Guigou est absent jusqu'à la fin du mois, et que Vid Kavticnik passera un dernier test samedi matin, l'entraîneur montpelliérain préfère donc éviter tout nouveau coup dur. "C'est la bonne forme de l'équipe le jour J qui fera la différence !", précise un Canayer qui a forcément l'envie d'éviter une élimination avant le Final 4 à cause des blessures, comme l'an passé, face à Moscou.