Chambéry pas à l'abri

  • A
  • A
Chambéry pas à l'abri
Partagez sur :

Ses deux défaites consécutives contre Zagreb ont fragilisé la position de Chambéry, troisième du groupe A après six journées de Ligue des Champions. Les Savoyards ne comptent que deux longueurs d'avance sur Savehoff et Schaffhausen à qui ils rendront visite d'ici la fin de la première phase. Leur périple en Suède, dimanche après-midi, s'annonce périlleux.

Ses deux défaites consécutives contre Zagreb ont fragilisé la position de Chambéry, troisième du groupe A après six journées de Ligue des Champions. Les Savoyards ne comptent que deux longueurs d'avance sur Savehoff et Schaffhausen à qui ils rendront visite d'ici la fin de la première phase. Leur périple en Suède, dimanche après-midi, s'annonce périlleux. Objectif avoué par Philippe Gardent, les portes des huitièmes de finale de la Ligue des Champions ne s'ouvriront pas toutes seules pour Chambéry. Après un bon départ bien aidé par un calendrier favorable, les Chambériens tirent un peu la langue après leurs deux défaites concédées coup sur coup face aux Croates de Zagreb. S'ils ont malgré cela conservé leur place de troisième du groupe A, les Savoyards sont désormais à portée de fusil de Savehoff et Schaffhausen, équipes à qui ils doivent encore rendre visite lors des matches retour. Et, à défaut de victoires en Suède et en Suisse, les vice-champions de France devront défendre le goal-average particulier qui pourrait s'avérer décisif au moment de faire les comptes. Avec +3 sur Savehoff (33-30), où ils se rendent dimanche, et +4 sur Schaffhausen (33-29), les Chambériens ne possèdent qu'un petit matelas qu'ils devront s'efforcer de défendre pour se sortir d'un groupe à leur portée. Les choses très sérieuses débutent donc ce week-end avec ce séjour à Savehoff, qui n'a reçu qu'à deux reprises lors des six premières levées, pour deux victoires devant Sarajevo (24-20) et Schaffhausen (31-25). Le champion de Suède n'a rien d'un grand club européen mais n'est pas toujours simple à manoeuvrer dans sa salle si tant est qu'on leur laisse la chance de s'exprimer. Autant dire que les Savoyards auront intérêt à ne pas manquer leur entame. Vainqueur d'Ivry dans la semaine, Chambéry devra encore une fois se passer de sa pièce maîtresse, Xavier Barachet, qui fera le déplacement en Suède avec l'équipe mais en civil. L'arrière droit est remis de sa déchirure au mollet gauche contractée il y a un mois mais le staff ne veut prendre aucun risque avant des échéances importantes (Final Four de la Coupe de la Ligue, réception de Montpellier le 22 décembre). Celle-là en est une pour autant, tant une victoire ouvrirait la voie des huitièmes de finale trois journées avant la fin du premier tour.