Chambéry ne fait pas illusion

  • A
  • A
Chambéry ne fait pas illusion
Partagez sur :

Contraint de prendre un point au moins lors des deux dernières journées de la phase de poules de la Ligue des champions, Chambéry a échoué dans sa première tentative, dimanche, à Barcelone. Dans la Palau Blaugrana, les Savoyards ont pris l'eau, étrillés 38-23 sans avoir eu leur mot à dire. Le CSH devra donc faire un résultat le week-end prochain à domicile contre le Rhein-Neckar.

Contraint de prendre un point au moins lors des deux dernières journées de la phase de poules de la Ligue des champions, Chambéry a échoué dans sa première tentative, dimanche, à Barcelone. Dans la Palau Blaugrana, les Savoyards ont pris l'eau, étrillés 38-23 sans avoir eu leur mot à dire. Le CSH devra donc faire un résultat le week-end prochain à domicile contre le Rhein-Neckar. "On part face à un mur..." Cité par le Dauphiné Libéré, Philippe Gardent savait à quoi s'attendre cette semaine avant de se rendre au Palau Blaugrana. Cédric Sorhaindo, le pivot français du Barça, nous l'avait par ailleurs confirmé: "En tant que compétiteurs, on a à coeur de se racheter." De fait, il était annoncé que le déplacement de Chambéry en Catalogne ne serait pas une sinécure. La photographie du tableau d'affichage, ce dimanche, après une heure de débats, n'étonnera donc personne. Piégés dans le Phare au match aller (27-26), les Barcelonais ont pris leur revanche, sans faire de détails (38-23). Une victoire nette, sévère mais justifiée, dessinée d'entrée de match. Partis avec un handicap de six buts, les Chambériens ont en effet attendu la septième minute avant de trouver la faille (6-1). Sans pour autant stopper l'hémorragie. 10-2 puis 20-7 à la pause, les Savoyards ont eu beau hausser le ton après le repos - faisant presque jeu égal avec leurs hôtes (18-16) - l'issue de cette rencontre était inéluctable. "On est condamné à évoluer à 150% contre les meilleures équipes d'Europe", estimait avant ce rendez-vous Philippe Gardent. Une pensée qui sera toujours valable la semaine prochaine contre le Rhein-Neckar Löwen. Face au quatrième club de l'actuelle hiérarchie allemande, les leaders invaincus du championnat de France devront au moins obtenir le partage des points, en espérant un revers de Celje devant le Barça. En lutte avec la formation slovène pour le gain du quatrième billet pour les huitièmes de finale, Chambéry est pour l'heure devancé par son rival à la différence de buts particulière. Rageant. En accrochant l'ogre Kiel au Phare la semaine passée, les Barachet et consorts ont néanmoins démontré qu'ils pouvaient rivaliser avec n'importe quelle équipe d'Europe devant leur public - les Blaugranas peuvent en témoigner. Le CSH n'a donc pas perdu toutes ses illusions ce samedi en Catalogne.