Chambéry fait le boulot

  • A
  • A
Chambéry fait le boulot
Partagez sur :

Dans la lignée de ses précédentes sorties, Chambéry s'est imposé sans briller, ce samedi à Sarajevo, dans le cadre de la 3e journée de Ligue des champions (18-25). Les Savoyards ont logiquement dominé des Bosniens qui avaient été balayés par Schaffhausen et Zagreb lors des deux premières levées. Cédric Paty et Cyril Dumoulin sont les grands artisans de ce succès.

Dans la lignée de ses précédentes sorties, Chambéry s'est imposé sans briller, ce samedi à Sarajevo, dans le cadre de la 3e journée de Ligue des champions (18-25). Les Savoyards ont logiquement dominé des Bosniens qui avaient été balayés par Schaffhausen et Zagreb lors des deux premières levées. Cédric Paty et Cyril Dumoulin sont les grands artisans de ce succès. C'est un paradoxe, Chambéry a sans doute réalisé son match le plus abouti de la saison face à Barcelone - la seule défaite de ses huit rencontres officielles jusqu'alors (cinq en championnat, trois en coupe d'Europe). S'accrochant tant bien que mal au leader montpelliérain, également poursuivi par Saint-Raphaël, le vice-champion de France a encore souffert cette semaine en D1 pour se défaire d'Istres, soufflant le chaud comme le froid pour finalement s'imposer au forceps (30-31). Une ambivalence encore perçue ce samedi. C'est d'abord un retard à l'allumage des Chambériens qui a permis à Sarajevo, corrigé par Schaffhausen (23-33) et Zagreb (33-19) lors des deux actes précédents, de rivaliser un quart d'heure durant. Sous l'impulsion de Barachet et Busselier mais aussi et surtout de Paty, les Savoyards parviennent néanmoins à se détacher en première période (7-13). Malgré un léger relâchement avant la pause, le trou est fait (9-14 à la mi-temps). Au retour des vestiaires pourtant, les hommes de Philippe Gardent s'exposent. Les Bosniens, emmenés par Karacic, reviennent à trois longueurs (14-17) mais le trio suscité, soutenu par les Detrez, Basic et Bicanic, s'attèle à reconstruire une marge de manoeuvre digne de ce nom (16-24). Aux antipodes du terrain, Dumoulin, quasiment à 50% de duels remportés, accomplit des miracles dans ses cages. Sans briller, Chambéry s'impose finalement 18-25, et se hisse au troisième rang de sa poule après le revers de Schaffhausen devant Zagreb (27-28). Sarajevo et Sävehof, étrillé ce samedi à Barcelone (36-24), semblant promis aux deux dernières places du groupe, le CSH devrait voir les huitièmes de finale cette année encore.