Chambéry en père peinard

  • A
  • A
Chambéry en père peinard
Partagez sur :

Chambéry continue son petit bonhomme de chemin. Après son exploit de la semaine en Coupe de France face à Montpellier, les hommes de Philippe Gardent sont venus à bout de Tremblay, dimanche, en clôture de la 16e journée de Division 1 (34-24). Un succès qui permet aux Savoyards de conserver la tête du championnat, devant Montpellier, vainqueur à Dijon (32-24). De son côté, Paris sort de la zone de relégation.

Chambéry continue son petit bonhomme de chemin. Après son exploit de la semaine en Coupe de France face à Montpellier, les hommes de Philippe Gardent sont venus à bout de Tremblay, dimanche, en clôture de la 16e journée de Division 1 (34-24). Un succès qui permet aux Savoyards de conserver la tête du championnat, devant Montpellier, vainqueur à Dijon (32-24). De son côté, Paris sort de la zone de relégation. Les semaines se suivent et se ressemblent pour Chambéry. Invaincus en championnat depuis décembre 2009, les Savoyards ont ajouté une nouvelle victoire, dimanche, face à Tremblay, lors de la 16e journée de cet exercice 2010/2011 (34-24). Un succès qui s'est dessiné très vite, face à des Tremblaysiens qui sont complètement passés à travers leur début de rencontre (15-5, 20e). A l'image d'un Arnaud Bingo brouillon et décevant, la troupe de Stéphane Imbratta a cafouillé son handball, en manquant notamment de concentration en défense. Des manques qui ne pardonnent pas face Edin Basic et sa bande. Le Bosnien, souverain, a une nouvelle fois plané sur la rencontre, malgré une prise en strict en deuxième période. Et si Tremblay est revenu en début de seconde période (23-20, 39e), Philippe Gardent a vite recadré son équipe, pour terminer tranquillement la rencontre (29-22, 49e). Sans Benjamin Gille, le technicien a notamment testé une défense en 6-0, avec un axe Paturel-Nocar convaincant. Les jeunes Palma et Mayayo ont même eu voix au chapitre en fin de rencontre, pour préparer l'avenir. Pour le reste des résultats, Montpellier a fait le job, samedi, en allant vaincre Dijon (32-24). Ce fut en revanche plus compliqué pour Dunkerque, troisième au classement, qui s'est fait surprendre dans sa salle par Istres (29-32), le poil à gratter de ce championnat. En bas du classement, Paris s'est offert un bon bol d'air, vendredi, en disposant de Toulouse, à domicile (32-31). Une victoire qui permet aux Parisiens de sortir de la zone rouge avec un tout petit point d'avance sur leurs adversaires du soir. De son côté, Nîmes semble condamné, après son revers face Saint-Raphaël (28-24).