Chambéry déjà dans l'urgence

  • A
  • A
Chambéry déjà dans l'urgence
Partagez sur :

Engagée dans une poule A d'enfer, Chambéry va devoir prendre les points là où ils sont. La mission commence dès dimanche, avec la réception des Polonais de Kielce, pour le compte de la deuxième journée. Alors que la quatrième place qualificative pour les huitièmes se jouera sûrement entre ces deux équipes, plus Celje, prendre des points au Phare, face à un adversaire direct, apparaît vital.

Engagée dans une poule A d'enfer, Chambéry va devoir prendre les points là où ils sont. La mission commence dès dimanche, avec la réception des Polonais de Kielce, pour le compte de la deuxième journée. Alors que la quatrième place qualificative pour les huitièmes se jouera sûrement entre ces deux équipes, plus Celje, prendre des points au Phare, face à un adversaire direct, apparaît vital. Promis à une phase de poule cauchemardesque en compagnie notamment de Kiel, Rhein-Neckar et Barcelone, Chambéry va tenter d'entretenir l'espoir d'une qualification pour les huitièmes de finale, dimanche. Les hommes de Philippe Gardent reçoivent en effet les Polonais de Kielce, qui lorgnent eux aussi sur la quatrième place, tout comme le sixième larron, Celje, vainqueur en Pologne lors de la première journée (36-30). Aux Savoyards de suivre l'exemple slovène et commencer à faire le plein sur le dos de son adversaire le plus abordable. Hors-sujet à Kiel (23-35) lors de la première journée, les Chambériens ont depuis repris une dose de confiance, avec une victoire en championnat face à Toulouse (31-21), jeudi. Une rencontre qui a surtout permis à Damir Bicanic, en souffrance depuis le début de saison, de sortir de sa boîte (7 buts). "Je suis vraiment très heureux ce soir car j'attends ce moment depuis plusieurs semaines !! Ca veut dire beaucoup pour moi d'inscrire enfin des buts parce que je tiens vraiment à apporter quelque chose à ce club, à cette équipe !", lance l'arrière enfin libéré, sur le site officiel du club. Roiné, Paty et Nocar de retour Un retour en grâce, symbole d'un collectif soudé, désireux d'intégrer au mieux les recrues. "Je voudrais remercier les supporters qui ont été vraiment supers, mes coéquipiers et surtout Philippe (Gardent) d'avoir été patient avec moi, conclut d'ailleurs le Croate. Ce dernier devra désormais confirmer sur la grande scène européenne. Il devrait d'ailleurs bénéficié du soutien de Bertrand Roiné, de retour de blessure, et arme favorite de Philippe Gardent et sa bande. Blessés eux aussi, Cédric Paty et Karel Nocar sont eux aussi rétablis et pourront donc être utilisés par Philippe Gardent. Une interrogation demeure, elle s'appelle Guillaume Saurina. Lui aussi perdu dans le système de jeu savoyard, l'ancien Nîmois n'a pas encore fait sa place et retrouver ses habitudes de buteur. Si lui aussi se met au diapason, l'attelage chambérien commencerait pourtant à avoir de l'allure, avec notamment un Xavier Barrachet qui prend de la bouteille et un Edin Basic de plus en plus maître de son sujet au poste de demi-centre. Des promesses qu'il faut désormais tenir face à Kielce.