Chambéry cherche sa défense

  • A
  • A
Chambéry cherche sa défense
Partagez sur :

Si les Chambériens connaissent un début de saison sans tâche au niveau des résultats, le contenu des rencontres n'est pas toujours satisfaisant. Habituel ciment des succès savoyards, la défense joue ainsi les intermittentes du spectacle, et met parfois les vice-champions de France en difficulté. Un constat à corriger dès samedi, à Sarajevo, dans le cadre de la 3e journée de Ligue des champions.

Si les Chambériens connaissent un début de saison sans tâche au niveau des résultats, le contenu des rencontres n'est pas toujours satisfaisant. Habituel ciment des succès savoyards, la défense joue ainsi les intermittentes du spectacle, et met parfois les vice-champions de France en difficulté. Un constat à corriger dès samedi, à Sarajevo, dans le cadre de la 3e journée de Ligue des champions. "On aurait dû gagner sans se mettre en danger, de 4 ou 5 buts, mais l'essentiel ce sont les 2 points pris !". Interrogé par le site officiel du club après la courte victoire de Chambéry face à Istres, mercredi (30-31), Mario Cavalli ressort un constat maintes fois entendu cette saison. Chambéry gagne, mais Chambéry se fait peur. "Notre début de saison est un peu en demi-teinte, concède Bertrand Roiné, sur SportMag. On arrive à bien jouer sur certaines phases mais notre défense est un peu en dents de scie donc les résultats finaux s'en ressentent". Cette défense pourtant pièce maîtresse des conquêtes savoyardes depuis de longues années. Philippe Gardent en faisait d'ailleurs le constat amer, après la victoire étriquée face à Sävehoff, la semaine passée (33-30). "On était complètement perméable en première période, ça manquait un peu de combat, a lancé le coach devant les caméras de Sport+. J'ai demandé qu'on resserre un peu après le repos, qu'on se livre un peu moins haut, ça a un peu mieux fonctionné. Ça n'a pas été un grand match de Chambéry non plus. Défensivement, on n'est pas au point, alors que c'est notre principale force en ce moment". A l'heure d'aborder un déplacement à Sarejevo déjà crucial dans l'optique d'une qualification pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, la solution a peut-être été trouvée, avec un changement de stratégie, vu face à Istres. "On était parti sur une défense 6-0 mais on manquait d'agressivité au moment de la finalisation de l'attaque d'Istres. On a donc changé nos plans et on est passé sur une défense 3-2-1 qui nous a permis d'être plus mobile et donc plus efficace", explique Cavalli, l'adjoint de Gardent. Ajoutez à cela un poil de motivation supplémentaire, et Chambéry ne devrait pas être loin d'un bon coup en Bosnie.