Chambéry avec les honneurs

  • A
  • A
Chambéry avec les honneurs
Partagez sur :

Ecrasé dans ce même Palau Blaugrana la saison passée, Chambéry est encore reparti bredouille de l'antre catalan, samedi, lors de la première levée de la Ligue des champions. Les hommes de Philippe Gardent sont néanmoins tombés les armes à la main, défaits 28-25 après avoir mené de trois buts à la pause. La suite du menu s'annonce heureusement moins copieuse pour les Savoyards.

Ecrasé dans ce même Palau Blaugrana la saison passée, Chambéry est encore reparti bredouille de l'antre catalan, samedi, lors de la première levée de la Ligue des champions. Les hommes de Philippe Gardent sont néanmoins tombés les armes à la main, défaits 28-25 après avoir mené de trois buts à la pause. La suite du menu s'annonce heureusement moins copieuse pour les Savoyards. Il y a quelques mois de cela, Chambéry prenait un monumental bouillon catalan, étrillé 38-23 après avoir eu l'audace de dominer le grand Barcelone à domicile, au Phare (27-26). Ce week-end les Savoyards retrouvaient le Palau Blaugrana, dans ce même cadre de la Ligue des champions, avec la ferme intention de ne pas tendre l'autre joue. "On a une grande volonté de faire mieux que l'année dernière. Peut-être pas rêver de gagner là-bas mais de fournir une prestation plus digne, ça c'est certain", confiait avant coup Philippe Gardent. Ses hommes, sur ce point, auront répondu présent. Battu 28-25 ce samedi par les champions d'Europe en titre, les Chambériens peuvent nourrir quelques regrets. C'est dire... Sous l'impulsion de Nocar et Bicanic, sans doute les deux gâchettes les plus fines du jour côté français, les Busselier et consorts ont très vite pris le dessus, creusant un premier écart en infériorité numérique dans le premier quart d'heure (3-6). Une marge entretenue jusqu'à la pause, non sans la contribution d'un Dumoulin auteur de huit parades avant le retour aux vestiaires (13-16). Déjà tenus en échec par les Savoyards cet été en match de préparation (24-24), les Catalans vont néanmoins accélérer la cadence en seconde période. Tandis que Saric multiplie les arrêts de classe dans ses buts, Noddesbo le Danois et Nagy le Hongrois s'attèlent à effacer le retard des locaux, puis Tomas enfonce le clou à l'amorce du dernier quart d'heure en frappant deux fois coup sur coup (24-21). Un cinquième pénalty loupé plonge définitivement Chambéry dans le doute, et Barcelone en profite pour assurer sa victoire (26-21) malgré le baroud d'honneur adverse. Le score se fige sur un 28-25 honorable pour les joueurs de Philippe Gardent. Avec un Roiné retrouvé et des Barachet et Basic moins discrets, le CSH aura sans aucun doute son mot à dire dans une poule qui compte par ailleurs Zagreb, Sävehof, Sarajevo et Schaffhausen. Rien d'insurmontable après le sommet catalan.