Chambéry aime l'Europe

  • A
  • A
Chambéry aime l'Europe
Partagez sur :

Avant une double confrontation face à Zagreb capitale pour sortir des poules, l'équipe de Philippe Gardent a fait le travail samedi à domicile devant Schaffhausen (33-29). Les Chambériens peuvent notamment remercier un Dumoulin inspiré face aux attaques suisses. Après trois succès en quatre matches, Barachet et consorts occupent la 3e place du groupe A, à égalité de points avec Zagreb.

Avant une double confrontation face à Zagreb capitale pour sortir des poules, l'équipe de Philippe Gardent a fait le travail samedi à domicile devant Schaffhausen (33-29). Les Chambériens peuvent notamment remercier un Dumoulin inspiré face aux attaques suisses. Après trois succès en quatre matches, Barachet et consorts occupent la 3e place du groupe A, à égalité de points avec Zagreb. Les Chambériens sont prêts. Xavier Barachet et ses camarades ont lancé samedi un message à la concurrence : Il faudra compter sur eux pour sortir de la phase de poules en bonne position, histoire d'éviter une très grosse cylindrée en huitièmes de finale. Leur troisième victoire enregistrée samedi contre Schaffhausen (33-29) a effectivement conforté les hommes de Philippe Gardent dans leur objectif de venir titiller la deuxième place car la première... Il est vrai que Barcelone part grand favori de ce groupe A notamment suite à leur succès, bien qu'étriqué, à Zagreb (30-31). Les Croates, justement, sont les prochains adversaires des Chambériens à l'occasion d'une double confrontation les 20 et 26 novembre. "Les années précédentes, on voulait sortir de la poule et on réalisait des prestations intéressantes. Maintenant on veut aller un peu plus loin, déclarait après coup Barachet devant les caméras de Sport +. Et avec Cyril Dumoulin, les Savoyards ont les moyens de leurs ambitions. Le gardien de Chambéry a réalisé une seconde période de haut niveau au cours d'un match très équilibré et plein de rythme. "Honnêtement, on était très inquiet avant de jouer ce match parce qu'on savait qu'on allait jouer contre une très bonne équipe. On avait épié leurs précédents matches européens et on avait constaté que ça jouait vraiment merveilleusement bien", confessera Philippe Gardent en conférence de presse, rapporte le site officiel du club. Ses gars n'ont assurément pas battu des amateurs. Il faudra certainement hausser le ton face à Zagreb.