Chambéry a mal au Rhin

  • A
  • A
Chambéry a mal au Rhin
Partagez sur :

C'est sans surprise que Chambéry s'est incliné sur le terrain du Rhein-Neckar Löwen, ce dimanche, lors de la troisième levée de la Ligue des champions (37-22). Face à l'un des leaders actuels de la Bundesliga, les Savoyards ont très vite déposé les armes (19-11 à la pause), essuyant là un second lourd revers outre-Rhin, après leur défaite initiale à Kiel. A méditer, avant de se tourner vers Dunkerque pour un choc à l'échelle nationale.

C'est sans surprise que Chambéry s'est incliné sur le terrain du Rhein-Neckar Löwen, ce dimanche, lors de la troisième levée de la Ligue des champions (37-22). Face à l'un des leaders actuels de la Bundesliga, les Savoyards ont très vite déposé les armes (19-11 à la pause), essuyant là un second lourd revers outre-Rhin, après leur défaite initiale à Kiel. A méditer, avant de se tourner vers Dunkerque pour un choc à l'échelle nationale. Plus encore que celles de Montpellier hier à Veszprem, les chances de Chambéry semblaient très limitées ce dimanche à Eppelheim. Dans la plus modeste des deux salles occupées par le Rhein-Neckar Löwen - la SAP Arena et ses 13 000 places étant réservées aux plus belles affiches mettant en scène le club de Mannheim - l'équipe de Philippe Gardent n'a pas fait illusion. Vainqueurs poussifs de Dijon cette semaine en championnat, les Savoyards ont cette fois explosé. Privé d'un Bertrand Roiné ménagé car toujours en délicatesse avec son tendon rotulien, Chambéry a pris l'eau d'entrée de match, rapidement mené de quatre buts (6-2) et finalement déposé au fil de la première période (15-9 puis 19-11 à la pause). Dans le second acte, portés par les prolifiques Uwe Gensheimer et Bjarte Hakon Myrhol (6 buts chacun) tandis que les Français se heurtent entre autre au meilleur portier de l'Euro 2010, le Polonais Slawomir Szmal, les Lions ne relâchent pas la pression (23-13 puis 31-18), signant au final un succès sans appel (37-22). Le troisième en autant de journées pour des Allemands qui avaient eu le culot de s'imposer à Barcelone et à Celje lors des levées précédentes. Il y a deux semaines déjà, les Chambériens avaient lourdement chuté outre-Rhin, balayés à Kiel (35-23) pour leurs débuts cette saison en Ligue des champions. Ce dimanche, avec les renforts de Karel Nocar et Cédric Paty, tous deux forfaits lors du premier déplacement en Allemagne, le club savoyard avait l'ambition de mieux figurer, un peu à l'image d'un MAHB tombé avec les honneurs la veille en Hongrie. L'actuel co-leader de la Bundesliga était néanmoins trop fort ce soir pour les hommes de Philippe Gardent et Mario Cavalli. Un Chambéry qui tâchera de rectifier le tir en D1 dès mercredi face à Dunkerque, dans le cadre d'une confrontation attendue entre deux formations invaincues jusqu'alors en championnat.