"Chambé" n'a pas existé

  • A
  • A
"Chambé" n'a pas existé
Partagez sur :

Chambéry n'a pas pesé bien lourd à Zagreb, en s'inclinant assez largement (20-28) en Ligue des champions, à l'occasion de la 6e journée du groupe A. Les Savoyards n'auront donc pas le droit à l'erreur lors de leurs prochaines rencontres, en vue de la qualification pour les huitièmes de finale. Tout devrait se jouer lors des deux déplacements à Sävehof puis à Schaffhausen.

Chambéry n'a pas pesé bien lourd à Zagreb, en s'inclinant assez largement (20-28) en Ligue des champions, à l'occasion de la 6e journée du groupe A. Les Savoyards n'auront donc pas le droit à l'erreur lors de leurs prochaines rencontres, en vue de la qualification pour les huitièmes de finale. Tout devrait se jouer lors des deux déplacements à Sävehof puis à Schaffhausen. Il faudra s'employer contre Sävehof. Sur le parcours des victoires obligatoires pour les Chambériens, le match à Zagreb n'était pas spécialement coché, bien sûr. Mais Philippe Gardent espérait sans doute mieux de ses joueurs, qui sont complètement passés à côté de leur match en s'inclinant logiquement de huit buts (20-28). Jamais les vice-champions de France n'ont pu croire en quoi que ce soit, et il faudra se servir de cette expérience négative pour ne pas la rééditer à l'avenir. Ce serait toujours mieux... Les chances de qualification pour les huitièmes de finale ne sont absolument pas envolées pour les Chambériens, loin s'en faut. Mais leur match à trois avec Sävehof et Schaffhausen ne tolèrera aucun répit, pas le moindre joker, qu'aurait pu leur apporter une performance autrement plus consistante en Croatie. Après leur déplacement en Suède la semaine prochaine, les Savoyards auront encore une occasion de prendre des points inespérés, en recevant Barcelone. Ensuite, il faudra impérativement gagner à Schaffhausen puis contre Sarajevo. Chambéry se serait bien passé de cette symétrie Rapidement hors du coup, "Chambé" a manqué de mouvement dès le coup d'envoi, offensivement comme défensivement. Déjà menés 12-6 à cinq minutes de la pause, les visiteurs concédaient un débours de sept buts à la mi-temps (7-14). Piégé par un faux rythme maîtrisé à la perfection par les partenaires d'Ivano Balic, Chambéry revenait toutefois des vestiaires avec de meilleures intentions, en réussissant un 3-0 d'entrée de seconde période. Mais l'accalmie a été de trop courte durée, face à l'expérience croate. Au final, les dauphins de Montpellier en Division 1 ont concédé 14 buts lors de chaque période, dans une symétrie dont ils se seraient bien passés. Gardent a lancé les jeunes sur les 10 dernières minutes, sans que cela ne change grand-chose. Décevants dans le jeu comme dans l'état d'esprit, les pensionnaires du Phare devront retrouver la lumière. Avec ce qu'ils ont pu montrer depuis le début de la saison, notamment en frôlant l'exploit à Barcelone (défaite 25-28), et en suivant leur progression linéaire, louper la marche qui sépare le premier tour des matches à élimination directe serait une déception.