Chamakh s'engage pour... le MoDem

  • A
  • A
Chamakh s'engage pour... le MoDem
@ Reuters
Partagez sur :

FOOTBALL - Marouane Chamakh n'a pas encore rejoint Arsenal mais il a déjà rallié le MoDem.

FOOTBALL - Marouane Chamakh n'a pas encore rejoint Arsenal mais il a déjà rallié le MoDem. Non content d'alimenter la rubrique transferts depuis plus de six mois, Marouane Chamakh se lance maintenant en politique. L'attaquant des Girondins de Bordeaux figure en 13e position en Aquitaine sur la liste MoDem du député Jean Lassalle, plus connu pour avoir entonné l'hymne des Pyrénées en langue béarnaise dans l'hémicycle un jour de juin 2003 que pour ses réseaux dans le ballon rond. Comment s'est déroulée cette étonnante rencontre ? "Nous voulons mener un débat sur le sport aujourd'hui qui occupe 70% du des loisirs de nos enfants. Je voulais que nous fassions le point sur le haut niveau, le sport amateur et tout ce dont on ne parle jamais en politique, a expliqué Jean Lassalle dans Europe 1 Foot. C'est le maire de Talence, Alain Cazabonne, qui m'a présenté Marouane Chamakh. J'ai trouvé un garçon très intelligent qui résonne vraiment très bien." "C'est un citoyen aquitain" : Quid du départ désormais annoncé - mais pas encore confirmé - de Chamakh de l'autre côté de la Manche, pour le club d'Arsenal ? "Je l'ai eu hier soir (mardi soir) et rien n'est fait. Et puis, Paris et Londres, ce n'est pas si grand que ça. Tous les élus des conseils régionaux ne sont pas présents à toutes les séances. On attend d'un élu qu'il parle de sa région. En Angleterre, il serait aussi l'ambassadeur de l'Aquitaine." Le mot est lâché : ambassadeur. Le député des Pyrénées-Atlantiques a bien compris l'intérêt médiatique de mettre Chamakh sur sa liste, dans une position non éligible. "Nous sommes sur des batailles d'image", confie même l'élu MoDem qui explique néanmoins qu'il préférerait que Chamakh ne quitte pas les bords de la Gironde. "S'il ne reste pas, c'est son affaire professionnel, ce n'est pas son affaire de citoyen. Il a une ferme dans le Lot-et-Garonne, à Aiguillon. Son père est maintenant chef d'exploitation, de celle de son fils, et il fait des prunes à Aiguillon. Même si Chamakh nous quitte, il ne pourra pas se priver de son exploitation. C'est un citoyen aquitain." Citoyen aquitain, oui, mais joueur aquitain, sans doute plus pour très longtemps.