Chamakh: "on n'avance pas"

  • A
  • A
Chamakh: "on n'avance pas"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le Marocain regrette la triste fin de saison bordelaise.

LIGUE 1 - Le Marocain regrette la triste fin de saison bordelaise.Que vous inspire la fin de saison des Girondins après le nul ramené de Nice (1-1)...Il n'y a pas photo, elle aurait pu mieux se finir, sachant qu'on était très bien parti dans pratiquement toutes les compétitions. C'est une déception, quand à l'arrivée on est obligé de se battre pour une place en Europa League... Mais c'est comme ça, c'est le football, il y a des hauts et des bas. On a mal géré la fin de saison et on le paie cash, tant pis pour nous.D'autant que cette place en Coupe d'Europe n'est pas assurée puisque vos concurrents directs gagnent et pas vous...Oui. Ça ne dépend plus de nous, surtout que les clubs derrière nous gagnent et sont sur un rythme de fou. En ce moment, on n'avance pas et les autres sont des TGV.Que s'est-il passé durant ces quatre derniers mois pour en arriver là ?Je ne sais pas. Ça a été très vite. On a eu tellement de matches à jouer, qu'on n'a même pas eu le temps de se poser des questions. À chaque fois, on se disait que ça allait revenir, qu'on allait retrouver notre jeu, notre réussite. Les journées sont passées, ça a été de moins en moins bien jusqu'à ce que cela se voit au classement. Quand on s'est aperçu que ça n'allait pas, c'était trop tard. La raison, on ne la connaît pas. Mais il faudra se servir de ces moments-là pour ne pas refaire la même chose à l'avenir.Croyez-vous que le groupe a les capacités d'accrocher la Ligue Europa sur les deux derniers matches ?Il en a l'envie en tout cas, on va essayer de donner le maximum, même si ça ne dépend plus de nous. L'envie est là, on va jouer ces deux matches à fond, dès ce week-end à domicile (Sochaux), où on va tout faire pour prendre les trois points et voir ce qui se passe ailleurs."Ça va me faire bizarre" Comment appréhendez-vous ce match, le dernier pour vous à Chaban-Delmas avec le maillot bordelais ?Ça va forcément être un match particulier. C'est le dernier à domicile, même s'il y a Lens derrière. J'ai hâte d'y être, ça sera beaucoup d'émotions. J'ai envie de faire un gros match, de remporter cette rencontre parce que ça me permettrait de laisser un bon souvenir et surtout de ne pas partir sur un mauvais résultat. Ce sera mon dernier match avec le maillot des Girondins à Chaban-Delmas. Je vais tout faire pour faire plaisir au public. Parce que j'ai vécu des moments extraordinaires. Ça s'est toujours bien passé avec le public, j'espère que ce sera sympa. Je ne sais pas si j'aurai la larme à l'oeil, mais ça va me faire bizarre. Ça me touchera c'est sûr.Vous y pensez souvent ?J'appréhende un peu... C'est quand même un peu dur à accepter, même si c'est un mal pour un bien. La perspective de jouer à l'Emirates Stadium rend peut-être les choses plus douces...(il sourit). Pour le moment, je me concentre sur ma fin de saison avec Bordeaux. Je me focalise sur mon dernier match ici, sur mes derniers instants à Bordeaux, ça veut dire mes coéquipiers, le staff, ceux qui travaillent au club, ceux qui me supportent.Est-ce pour cela que vous ne voulez toujours pas dire où vous irez la saison prochaine ?Bien sûr, par respect pour le club. Je pense que la semaine prochaine, vous en saurez beaucoup plus. "Fier de cette relation avec les supporters"Est-ce que cette fin de saison très difficile pour Bordeaux ne vous gâche-t-elle pas un peu votre départ ?Bien sûr. Je voulais faire une belle fin de saison et gagner quelque chose avant de partir, mais c'est écrit comme ça. J'ai en tout cas le sentiment d'avoir donné mon maximum, même s'il y a ce regret de ne pas partir avec quelque chose. À titre personnel, je suis satisfait de ma saison, mais il y a un hic, c'est de ne pas avoir gagné quelque chose avec Bordeaux. Ou même une qualification en Ligue des champions aurait donné une saison correcte. Avec une finale de Coupe de la Ligue, un quart de finale de Ligue des champions et une qualification pour la prochaine Ligue des champions, ça aurait été une bonne saison. Vous voyez-vous revenir un jour ?Pourquoi pas.Quels sont les moments forts que vous retenez de votre carrière de joueur à Bordeaux ?Le titre ! Le parcours en Ligue des champions de cette saison... Ça restera mémorable. Je repense à mon premier match, mon premier but, mon premier trophée... Toutes ces petites choses qui me font penser que j'ai vécu beaucoup de bons moments. Sincèrement, j'étais super bien ici, mais j'ai 26 ans et j'ai envie de découvrir un championnat qui me plaît, qui m'a toujours fait rêver, même si j'ai passé d'excellents moments ici, on a une carrière assez courte et il faut essayer de tout donner, de se faire plaisir.Vous avez toujours été le chouchou de Chaban-Delmas, qu'est-ce que vous avez envie de dire aux supporters bordelais ?Je veux les remercier pour tout ce qu'ils ont fait pendant ces huit saisons. Quand je n'ai pas été bien, ils ont toujours été derrière moi et c'est ce que je retiendrai. Parce que ça a toujours été impressionnant, que ce soit après les entraînements, les matches ou même dans Bordeaux, c'était même abusé, je suis vraiment fier de cette relation avec eux.