Chamakh: "Je ne suis pas un tricheur"

  • A
  • A
Chamakh: "Je ne suis pas un tricheur"
@ Reuters
Partagez sur :

L1 - Avant son probable départ, il entend se "donner à fond" pour Bordeaux.

L1 - Avant son probable départ, il entend se "donner à fond" pour Bordeaux. Une phrase malheureuse sur son attachement à Bordeaux, une présence sur la liste de Jean Lassalle (Modem) en Aquitaine lors des prochaines régionales et des rumeurs persistantes de transfert à Arsenal, Marouane Chamakh a été au coeur d'un cyclone médiatique la semaine dernière. Interrogé dans Europe 1 Foot, jeudi, au lendemain de la qualification des Girondins pour la finale de la Coupe de la Ligue, à Lorient (4-1), Marouane Chamakh, une nouvelle fois buteur, a assuré que, quoi qu'il arrive, il donnerait tout pour son club jusqu'à la fin de la saison. "Quand j'ai dit que je me sentais de moins en moins bordelais, ce n'était pas une question de motivation, a-t-il indiqué. Je ne suis pas un tricheur, que je sois bon, que je sois nul, je me donne à fond, et j'essaie de rester moi-même. Désormais, Je vais essayer de rendre tout le soutien que les supporters m'apportent." "En contact avec quatre clubs anglais" Le soutien, Chamakh en apporte lui aussi, mais à un politique, le député Jean Lassalle, qu'il a rejoint sur la liste MoDem en Aquitaine pour les prochaines régionales. "C'est un soutien à une personne que j'apprécie, à qui je fais confiance. J'ai appris à connaître le personnage et ce qu'il peut apporter à la région, et si je peux être une valeur ajoutée, alors j'en suis content." Valeur ajoutée à la liste du MoDem avant de devenir une valeur ajoutée au groupe d'Arsenal la saison prochaine ? L'international marocain n'a ni infirmé ni confirmé un départ à l'étranger la saison prochaine, précisant seulement qu'il y avait "beaucoup de chances" qu'il n'évolue plus en Ligue 1 la saison prochaine. Chamakh, sans entrer dans le détail, a confirmé avoir été en contact avec "quatre clubs anglais, dont Liverpool" et s'est dit "flatté" d'être convoité par Arsenal. Le meilleur buteur des Girondins (8 buts en L1) ne regrette pas en tout cas d'être resté une saison de plus à Bordeaux. "On est qualifié en huitièmes de finale de la Ligue des champions, on est premiers en Championnat, on est en finale de la Coupe de la Ligue (face à Marseille, le 27 mars). Je progresse, plus les saisons passent, plus j'apprends dans la plupart des domaines, dans ceux où j'étais un peu plus faible." À 26 ans, le meilleur est peut-être encore à venir pour le Franco-Marocain. Ici mais plus sûrement ailleurs.