Chalon perd sa place...

  • A
  • A
Chalon perd sa place...
Partagez sur :

Partis à la chasse au leader choletais, les Chalonnais se sont pris les pieds dans le parquet de Gravelines-Dunkerque, samedi, lors de la 24e levée de Pro A. Malgré un joli baroud d'honneur, l'Elan s'est incliné 73-65 et a vu sa position de premier dauphin ravie par un SLUC nancéien qui de son côté a cartonné Strasbourg (88-61). Mauvaise soirée également pour Roanne, surpris à Poitiers (80-77), et pour le PL, qui glisse dangereusement vers la zone rouge.

Partis à la chasse au leader choletais, les Chalonnais se sont pris les pieds dans le parquet de Gravelines-Dunkerque, samedi, lors de la 24e levée de Pro A. Malgré un joli baroud d'honneur, l'Elan s'est incliné 73-65 et a vu sa position de premier dauphin ravie par un SLUC nancéien qui de son côté a cartonné Strasbourg (88-61). Mauvaise soirée également pour Roanne, surpris à Poitiers (80-77), et pour le PL, qui glisse dangereusement vers la zone rouge. Chalon voyage mal depuis quelques temps. Gregor Beugnot l'avait lui-même souligné avant le périlleux déplacement de ses troupes dans le Nord. Un périple qui s'est soldé ce samedi soir par un quatrième revers en cinq sorties. Indigne, évidemment, d'un premier dauphin. A tel point que Nancy a pris la succession de la formation bourguignonne, ce soir, s'établissant dans le sillage d'un leader choletais qui de son côté ne faiblit pas. Le CB ayant signé en cette 24e journée son 19e succès de la saison régulière, aux dépens de Hyères-Toulon (78-68). Pour autant, Chalon n'a pas démérité sur le terrain de Gravelines-Dunkerque. Très vite malmenés par leurs hôtes - et un Sene intenable pour son retour, auteur de 15 points et 7 rebonds dont 13 et 6 unités avant la pause - les Bourguignons ont eu beau accuser 15 longueurs de retard à l'heure de rejoindre les vestiaires (43-28), et même 22 au plus fort de la domination des locaux dans le troisième tiers-temps, jamais ils n'ont abdiqué. A l'image d'un Schilb qui du haut de ses 20 points a su un temps renverser la vapeur (51-53 au terme du troisième acte). Portés par leur public, les hommes de Christian Monschau, fraîchement écartés de la scène européenne, ont cependant donné le coup de collier nécessaire pour faire la différence. Dans le money time, Johnson (18 points, 7 rebonds) et Woodside (12 points, 8 passes, 5 rebonds) ont su insuffler un nouvel élan victorieux au BCM, offrant indirectement la deuxième place du classement à un SLUC bourreau de la SIG dans le choc de l'Est (88-61). Gravelines-Dunkerque pouvant toutefois savourer le fait d'être à revenu à hauteur d'une Chorale roannaise défaite à Poitiers (80-77). Et ce, avant même de rattraper son match en retard contre l'Asvel, mardi. Bien loin des considérations de tous ces candidats aux bons points avant les play-offs, le Paris-Levallois a dans le même temps sombré sur le parquet de Limoges (89-66), enregistrant là son quatrième revers consécutif. De quoi donner du baume au coeur à un CSP qui ne compte plus qu'une victoire de retard sur le collectif francilien, donc le maintien. Vichy, vainqueur de l'Elan Béarnais ce samedi (79-68), s'est également relancé. Le suspense concerne bien tous les étages dans cette dernière ligne droite de la saison régulière.