Chabal libéré !

  • A
  • A
Chabal libéré !
Partagez sur :

Contre toute attente, alors qu'on imaginait même une possible aggravation de sa peine ce mardi en appel, Sébastien Chabal aurait été autorisé par la commission de discipline de la Fédération française (FFR) à jouer la demi-finale du Top 14 samedi, à Marseille, face à Montpellier.

Contre toute attente, alors qu'on imaginait même une possible aggravation de sa peine ce mardi en appel, Sébastien Chabal aurait été autorisé par la commission de discipline de la Fédération française (FFR) à jouer la demi-finale du Top 14 samedi, à Marseille, face à Montpellier. Il espérait un miracle... et le miracle semble bel et bien s'être produit. A quatre jours de la demi-finale du Top 14 entre le Racing-Métro 92 et Montpellier, le cas Chabal revenait ce mardi sur le devant de l'actualité. C'est à 14h30, à Marcoussis, le siège de la Fédération française (FFR) que Sébastien Chabal, susceptible de croiser alors au CNR Marc Lièvremont et les sélectionnés pour la Coupe du monde, non qualifiés pour les phases finales, actuellement en stage, comparaissait devant la Commission d'appel de la FFR. Avec l'espoir a priori infime pour le Racingman de voir réduite sa suspension de 60 jours, prononcée à son encontre le 12 mai dernier pour ses propos tenus sur l'arbitrage, et donc de pouvoir participer à la demi-finale, voire à une éventuelle finale. Mais la sanction restait surtout susceptible d'être aggravée, la FFR ayant à son tour fait appel dans cette affaire. Accompagné une fois encore pour l'occasion de son président Jacky Lorenzetti et de son avocat, Chabal est ressorti de son audition une heure seulement après avoir pénétré dans l'un des bâtiments du Domaine de Bellejame. Les phases finales n'ont pas de prix Mais cette fois a priori en "homme libre" de jouer et de porter les couleurs de son club, lui qui depuis le début de sa suspension n'a cessé de s'entraîner d'abord à l'écart, puis avec le reste du groupe francilien. Le premier post sur sa messagerie Twitter du célèbre barbu était aussi laconique que significatif: "A l'entraînement !" Quant aux attendus de la décision de la FFR, ils portaient diablement bien leur nom tant ce jugement ressemble à une volte-face de la part des instances dirigeantes, en même temps qu'il signe un incontestable désaveu pour la Ligue... Une décision qui s'accompagne finalement de nombreux aménagements et surtout de nombreuses obligations pour le Racingman, qu'un communiqué de la FFR énumère dans le détail. Une participation aux phases finales du Top 14 n'avait sans doute pas de prix aux yeux du joueur. Ainsi, avant le 30 avril 2012, Chabal acceptera de bonne grâce de prendre part à 4 rassemblements d'écoles de rugby dans 4 comités différents (Bretagne, Normandie, Alsace-Lorraine, Flandres), mais aussi de suivre la formation d'arbitre, sous la responsabilité du Comité d'Ile-de-France, et de diriger lui-même 4 matches chez les -17 ans, puis 4 matches chez les -19 ans. En prime, le joueur participera au stage des arbitres français à Font-Romeu, programmé en août. Autant de travaux d'intérêt général (TIG) qui permettront à Chabal de ramener sa peine de 60 à 10 jours de suspension. Et qui à la moindre contrevenance d'ici la date butoir conduirait Chabal à purger à compter de celle-ci 50 jours de suspension. On peut parier que "Chabal, le pénitent" ne manquera à aucun de ses devoirs...