Cette Asvel est belle !

  • A
  • A
Cette Asvel est belle !
Partagez sur :

Une semaine après avoir dominé Nancy, Villeurbanne s'est payé le scalp du leader Cholet (89-77), ce samedi soir, lors de la 19e journée de Pro A. Une victoire de prestige que l'Asvel doit en grande partie à son nouvel intérieur Pops Mensah-Bonsu, auteur de 27 points et 13 rebonds pour son premier match à l'Astroballe.

Une semaine après avoir dominé Nancy, Villeurbanne s'est payé le scalp du leader Cholet (89-77), ce samedi soir, lors de la 19e journée de Pro A. Une victoire de prestige que l'Asvel doit en grande partie à son nouvel intérieur Pops Mensah-Bonsu, auteur de 27 points et 13 rebonds pour son premier match à l'Astroballe. Le recrutement de l'Asvel a souvent été pointé du doigt depuis un an et demi. Les échecs cuisants de Dixon et Borchardt sont encore dans toutes les têtes. Mais avec Mensah-Bonsu, Villeurbanne a semble-t-il fait une bonne pioche. Pour ses débuts à l'Astroballe, l'intérieur britannique au CV bien rempli s'est démultiplié des deux côtés du parquet et a rendu une copie bien remplie (27 points à 9/12 aux tirs, 13 rebonds, 3 interceptions et 2 passes en 29 minutes). Une polyvalence remarquée qui a permis à la Green Team de dominer Cholet (89-77), ce samedi, lors du match entre les deux derniers champions de France. "J'ai essayé de jouer dur dès mon premier match, a réagi sur Sport+ la recrue villeurbannaise. J'ai eu pas mal de passes et j'ai essayé de bien jouer. L'équipe me plait et j'espère faire une bonne fin de saison ici. Je connaissais un peu ce club avant de venir et on m'a demandé d'apporter ce que je sais faire." A l'issue de cette 19e journée, Cholet restera au sommet de la Pro A. C'est dire si la performance des Rhodaniens, plus que jamais en course pour disputer les play-offs, est remarquable. D'autant plus qu'il s'agit là de leur deuxième succès d'envergure consécutif après celui obtenu le week-end dernier dans la salle de Nancy (91-77). Marqué par une Semaine des As décevante, le président du club Gilles Moretton avait haussé le ton il y a quinze jours. Un coup de gueule qui a visiblement servi de déclic pour tout le monde, les joueurs en premier lieu. Mensah-Bonsu dans tous les bons coups Mais sans Mensah-Bonsu, rien ne dit que l'Asvel se serait relevée d'un début de match raté. Car c'est bien Cholet qui a mieux débuté cette rencontre (9-2, 3e). Ni l'alley-oop de Gelabale, ni la grosse activité de l'ancien NBAer sous le cercle n'ont dans un premier temps pu compenser l'intensité défensive des joueurs d'Erman Kunter, qui ont bien coupé les lignes de passe (22-14, 10e). Il a fallu un récital d'un Jackson plein de peps en début de deuxième acte et un Tillie précieux par son adresse pour relancer la Green Team, qui a pris les commandes pour la première fois de la partie (34-33, 16e). Un élan que Mejia, intenable de près comme de loin (23 points, 4 passes), n'a pas réussi à briser, les hommes de Nordine Ghrib ayant signé avant le repos un 16-0 qui a fait mal aux Choletais (46-36, 20e). Cette étouffante série, Mensah-Bonsu y a grandement contribué en venant subtiliser quelques rebonds qui trainaient et en la jouant parfois altruiste, toujours à bon escient. Son entente avec Gelabale, Wash (11 points, 6 passes) et Jefferson (10 points, 5 rebonds) a aussi permis à l'Asvel de contrarier le club des Mauges qui, privé de son habituelle efficacité défensive, a complètement perdu son basket (44-62, 25e). Avdalovic (14 points, 5 passes) et Nelson (11 points, 3 rebonds) ont épaulé comme ils ont pu Mejia à la marque, ramenant les troupes d'Erman Kunter à huit longueurs (62-70, 32e), cela n'a pas empêché les Villeurbannais, bien aidés en fin de rencontre par Gelabale (19 points, 4 rebonds), de l'emporter. De là à dire qu'une équipe prend enfin forme dans le Rhône, il n'y a qu'un pas. Que seule une victoire à Orléans, la semaine prochaine, nous autorisera à franchir. D'autant que les joueurs du Loiret ont réalisé une belle opération ce samedi soir en venant à bout d'un adversaire direct pour le maintien, Vichy (67-65) alors que leur nouveau meneur américain, Tajuan Porter, a rendu une copie quasi blanche en 15 minutes passées sur le parquet (0/4 au tir, 2 rebonds, 1 passe décisive). Poitiers n'a pu réaliser la même affaire face au récent vainqueur de la Semaine des As, Gravelines (74-80). Une fois encore, Dounia Issa se sera montré décisif avec un double-double (19 points, 11 rebonds). Orléans peut vraiment souffler puisque Limoges s'est sèchement incliné au Havre (93-74). Dans le même temps, Chalon-sur-Saône n'a pas craqué pour revenir à hauteur de Cholet en s'imposant sur le parquet strasbourgeois (79-78) alors que Le Mans a battu à Antarès Paris-Levallois (73-71)... Idéal pour faire oublier la déroute subie à Chalon (91-69) lors de la dernière journée.