Cet OL a tout pour plaire

  • A
  • A
Cet OL a tout pour plaire
Partagez sur :

Vainqueur avec la manière de Lorient (3-0) samedi soir, pour sa première rencontre de Ligue 1 en 2011, l'Olympique Lyonnais commence enfin à séduire, et retrouve petit-à-petit ses ambitions, après un début de saison terrible. Le retour des blessés, comme Gourcuff et Toulalan, coïncide avec une progression dans le jeu de l'OL, invaincu depuis 13 matches en championnat.

Vainqueur avec la manière de Lorient (3-0) samedi soir, pour sa première rencontre de Ligue 1 en 2011, l'Olympique Lyonnais commence enfin à séduire, et retrouve petit-à-petit ses ambitions, après un début de saison terrible. Le retour des blessés, comme Gourcuff et Toulalan, coïncide avec une progression dans le jeu de l'OL, invaincu depuis 13 matches en championnat. Il y avait pire façon de commencer 2011. Vainqueur à Caen (0-1) en Coupe de France la semaine dernière, l'Olympique Lyonnais, pour son premier match de l'année en championnat, a tout simplement remporté son plus large succès de la saison toutes compétitions confondues face à Lorient (3-0), samedi soir. Les deux premiers buts, deux frappes splendides de Gomis et Källström, ont notamment régalé Gerland. Une performance qui pourrait marquer un tournant dans la saison des Rhodaniens. "J'ai revu l'OL que j'aime", s'est exclamé le président Jean-Michel Aulas, tout aussi heureux que son entraineur. "C'est un match abouti, assure Claude Puel. Nous avons eu une bonne gestion du match. Nous sommes restés concentrés de la première à la 94e minute. Nous avons fait un match plein au niveau technique, tactique et physique. Dans toutes les composantes de notre jeu, nous avons été performants. C'est un match très intéressant" Un Lyon séduisant, c'est une nouveauté. Pour son 13e match sans défaite depuis le 25 septembre dernier en Ligue 1, l'OL confirme donc son retour et s'accroche au bon wagon, quatrième à un point de Lille. "Le fait de gagner des matches donne de la confiance, témoigne Kim Källström, auteur du deuxième but samedi soir. C'est plus facile de jouer, la spirale est positive. Profitons de cette période mais il ne faut pas s'arrêter là." L'espoir est revenu au sein du club, qui avait pourtant réalisé son pire début de saison depuis 15 ans. Sans parler ouvertement de titre, l'OL a retrouvé ses ambitions, comme l'a expliqué Aulas dans une lettre adressé à ses joueurs lors du stage à Marrakech, au début du mois. Toulalan et Gourcuff, les bonnes rentrées "Comme je ne pouvais être présent, j'ai envoyé une lettre longue, individuelle et personnelle à chaque joueur pour expliquer comment je voyais l'avenir, a révélé le boss lyonnais. J'avais écrit que certes, j'avais vieilli de 20 ans lors des six premiers mois, mais que cela ne m'empêchait pas d'avoir des rêves pour cette année. J'ai expliqué mes rêves en leur disant que pour les réaliser, j'avais besoin d'eux et je remercie les joueurs et le staff d'avoir compris mon message et d'avoir compris que les enjeux collectifs dépassaient les envies individuelles. Nous avons vu une vraie équipe et cela faisait vraiment du bien à voir." Qu'est-ce qui a changé à Lyon ? C'est assez simple. L'infirmerie est enfin vide, ou presque. Seul le Brésilien Ederson, opéré en août d'une rupture des ischios-jambiers, manque à l'appel. L'ancien Niçois est en phase de reprise, son retour est programmé pour la fin février. Finies, donc, les blessures à répétition de l'été et de l'automne - douze joueurs touchés sur une période minimale d'un mois à chaque fois. Claude Puel peut enfin compter sur un effectif au complet, et notamment sur sa colonne vertébrale. Face à Lorient, Jérémy Toulalan et Yoann Gourcuff ont fait leur retour en tant que titulaires, aux côtés d'Hugo Lloris et Lisandro Lopez. Seul manquait le capitaine Cris, sur le banc au coup d'envoi. Puel: "Une rencontre aboutie" Depuis le début de la saison, ces cinq joueurs clés de l'OL n'avait pu être alignés qu'à une seule reprise et pendant 37 minutes seulement face à Lille le 17 octobre dernier. C'est peu. Et cela peut tout changer. En témoignent les bonnes rentrées de Gourcuff et Toulalan, très présents contre Lorient. "Il n'y a pas que 'Toul' (Jérémy Toulalan) qui a fait un gros match. On peut prendre tous les joueurs un par un et dire pour chacun d'entre eux que c'était leur meilleur match. C'est vraiment une rencontre aboutie", a rappelé Puel. On pense évidemment à Bafé Gomis, auteur d'un doublé contre les Merlus, pour sa dixième titularisation de suite. Son but superbe, du gauche, à l'instinct, témoigne de la confiance retrouvée de l'ancien Stéphanois, qui a enfin conquis Gerland. Gomis rejoint au passage Lisandro en tête des buteurs lyonnais, avec huit réalisations au compteur. "Je ne suis pas surpris de sa réussite, explique Claude Puel. Il a pris confiance en lui. Physiquement, il est bien et il a passé un palier qui lui permet de répéter les efforts. Il a progressé dans son jeu dos au but. C'est un buteur qui tente beaucoup et de loin." Et ça marche. Si la réussite perdure, il faudra assurément se méfier de Lyon.