Ces Bleues ont du coeur !

  • A
  • A
Ces Bleues ont du coeur !
Partagez sur :

HANDBALL - La France se qualifie pour le deuxième tour du Mondial après sa formidable victoire sur l'Allemagne (29-15).

Après avoir perdu leurs deux premiers matches, les Françaises ont largement remporté leur troisième match de rang, jeudi face à l'Allemagne (29-15). Elles se qualifient du même coup pour le deuxième tour.Le jour et la nuit. Si laborieuses en début de compétition, les Françaises ont, contre toute attente, validé leur billet pour le deuxième tour après leur large victoire sur l'équipe d'Allemagne (28-15). Une victoire inattendue car le début de la compétition fut franchement difficile et la performance augurale face au Brésil n'avait pas forcément incité à l'optimisme. Mais depuis sa victoire sur la Suède (23-21) et cette mi-temps durant laquelle Siraba Dembele a su élever la voix, un groupe est né. Certes le match face au Congo ne fut pas un chef d'oeuvre mais la partition rendue face aux Allemandes fut elle proche de la perfection.Tout commence par une défense étouffante, agressive, qui surprend des Allemandes peut-être un peu trop sûres d'elles. La défense avec deux joueuses avancées (en 4-2) mise en place par Olivier Krumbholz est de plus renforcée par une Amandine Leynaud divine dans ses buts puisque les Allemandes en sont réduites à 11% de réussite aux tirs dans le premier quart d'heure (4-1, 13e). Si les Bleues baissent ensuite de pied en encaissant un sévère 6-1, elles continuent tout de même à s'accrocher grâce notamment aux deux ailières, Katty Piejos (5 buts au final) et Siraba Dembele (3 buts) (10-10, 30e).Un 9-2 qui fait la différenceAu retour des vestiaires, on imagine alors que la tension va peu à peu faire son entrée et que le match va virer à une guerre des tranchées. Mais les Allemandes vont totalement exploser en dix minutes, le temps pour Claudine Mendy (6 buts) et sa bande de passer un irréel 9-2 en 13 minutes (19-12, 43e). Franziska Mietzner et ses coéquipières sont alors KO debout, sonnées par ces jeunes demoiselles en blanc qui jouent enfin juste. Oubliées les passes manquées, finis les tirs ratés, aux oubliettes les fautes d'attaque: tout est redevenu parfait sur la planète bleue. La suite du match ne déroge d'ailleurs pas à la règle et les contre-attaques s'enchaînent sur le but allemand et Piejos y va même de sa roucoulette, comme le symbole d'une créativité enfin retrouvée. Au final, l'écart est lourd et cette victoire (29-15) est un message envoyé aux autres nations en vu du deuxième tour, que les Françaises aborderont avec deux points, contrairement à leurs adversaires du jour. L'espoir est donc de nouveau de retour dans les rangs et cette fin de Mondial pourrait s'avérer plus excitante que prévu. En espérant que les bonnes intentions vues à Wuxi survivent à l'arrivée à Yanghzou, là où la suite de la compétition aura lieu...