Ce sera sans Pedrosa...

  • A
  • A
Ce sera sans Pedrosa...
Partagez sur :

Principal animateur de ce début de saison MotoGP, à l'instar de Jorge Lorenzo ou de Casey Stoner, Dani Pedrosa a perdu gros il y a trois semaines sur le circuit du Mans. Victime alors d'une chute, le pilote Honda s'est brisé la clavicule droite et ne pourra être du Grand Prix de Catalogne ce week-end. Ses rivaux ont là une belle occasion de le déposer.

Principal animateur de ce début de saison MotoGP, à l'instar de Jorge Lorenzo ou de Casey Stoner, Dani Pedrosa a perdu gros il y a trois semaines sur le circuit du Mans. Victime alors d'une chute, le pilote Honda s'est brisé la clavicule droite et ne pourra être du Grand Prix de Catalogne ce week-end. Ses rivaux ont là une belle occasion de le déposer. Et si l'accrochage entre Marco Simoncelli et Dani Pedrosa à mi-Grand Prix de France, le 15 mai dernier, avait décidé de l'issue du championnat MotoGP 2011 ? Fer de lance d'un team Honda en avance sur la concurrence, sérieux rival du champion du monde sortant Jorge Lorenzo en piste, Dani Pedrosa a alors été fauché en pleine ascension, après trois podiums de rang et une montée en puissance manifeste. Troisième au Qatar, deuxième en Espagne et vainqueur au Portugal, le Catalan semblait enfin en mesure de dicter sa loi dans la catégorie reine. Seulement le sort en a décidé autrement. Victime d'une fracture de la clavicule droite sur le circuit manceau, l'Espagnol en a été quitte bien sûr pour un zéro pointé qui lui a coûté sa position de premier dauphin de Jorge Lorenzo au classement. Pire, il ne pourra honorer son rendez-vous favori ce week-end: ses retrouvailles avec ses nombreux fans dans son fief de Montmelo. "Après le Grand Prix de France, je m'étais fait opérer pour stabiliser la fracture de ma clavicule droite et j'espérais être prêt pour Barcelone. J'ai fait de mon mieux mais je sens que ma clavicule n'est pas prête. Je pense qu'il vaut mieux que je continue à me reposer pour récupérer correctement", confie l'intéressé sur le site officiel du MotoGP. Opéré le 18 mai dernier à Barcelone, Dani Pedrosa a alors subi sa deuxième intervention en l'espace d'un mois et demi, lui qui s'était fait retirer une plaque de titane vissée sur sa clavicule afin de soulager une compression artérielle handicapante en course, début avril. "J'ai eu beaucoup de problèmes et d'opérations depuis le début de l'année et je crois qu'il faut que ça s'arrête et que je laisse cette blessure guérir normalement. J'aurais adoré courir à Montmelo devant tous mes supporters mais quand je suis en piste, c'est toujours pour me battre pour la victoire et leur offrir une belle course. Malheureusement ce n'est pas possible en ce moment et le plus sensé pour moi est de ne pas courir ce Grand Prix", explique l'ancien double champion du monde 250cc. Aujourd'hui troisième du classement général à 17 encablures de Jorge Lorenzo et cinq petites unités de Casey Stoner, Dani Pedrosa sait qu'il risque de perdre beaucoup de terrain en Catalogne, là où il pouvait prétendre à en gagner. "C'est vraiment dommage, souffle-t-il. Malgré les problèmes que j'avais eus en début de saison, je me sentais vraiment fort cette année et je savais que je pouvais battre mes rivaux." Et le Catalan de conclure: "J'espère être de retour en pleine forme dès que possible pour continuer à donner le meilleur de moi-même." Ce ne sera peut-être pas pour le Grand Prix de Grande-Bretagne, prochain rendez-vous au calendrier programmé dans huit jours...