Ce sera Barça-Manchester

  • A
  • A
Ce sera Barça-Manchester
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Manchester a décroché son billet pour la finale en écrasant Schalke.

Manchester-Barcelone, deux ans après. Comme en 2009 (victoire du Barça 2-0), la finale de la Ligue des champions va opposer Manchester United au club catalan. Vainqueurs sur le même score que le Barça à l'aller (2-0), les Red Devils ont encore moins tremblé lors du retour à domicile, mercredi. Les joueurs d'Alex Ferguson ont infligé une correction à Schalke 04 (4-1) lors d'une rencontre qui a davantage ressemblé à un tour préliminaire à sens unique qu'à une demi-finale à gros enjeu. A lire : Manchester s'est régalé

Manchester United domine facilement Schalke 04 :

La Premier League en tête. Patrice Evra, Rio Ferdinand, Nemanja Vidic, Michael Carrick, Ryan Giggs, Park Ji-Sung, Javier Hernandez,... Pour ce match retour, Sir Alex Ferguson avait délibérément choisi de se priver de l'essentiel de son onze-type pour donner leur chance à des joueurs qui ont moins de temps de jeu. Reste qu'avec une ligne d'attaque Valencia-Berbatov-Nani, cette équipe B avait de l'allure. Et largement assez de talent pour venir à bout d'un Schalke 04 qui aura réussi la performance d'avoir été presque aussi faible au retour qu'à l'aller. Les titulaires habituels de MU, eux, dont Wayne Rooney, blessé, ont pu se reposer avant le choc de dimanche face à Chelsea (17h00).

Schalke trop faible. Mais comment Schalke a-t-il fait pour se retrouver en demi-finales ? A la vue des deux matches, aller et retour, on peut se poser la question. Lenteur dans les transmissions, approximations techniques, écroulement physique, les joueurs allemands, 10es de leur championnat, ont opposé une trop faible résistance à Manchester dans une demi-finale à sens unique. Et mercredi, même leur gardien, Manuel Neuer, a commis une faute de main... La présence à ce stade de la compétition du club de la Ruhr peut attiser les regrets (mais aussi les appétits) de certains clubs, y compris des clubs français...

Raul, face à MU (930x620)

© MAXPPP

Le dernier tour de Raul. Aussi peu en vue au retour qu'à l'aller, Raul aura traversé comme une ombre ce qui restera sans doute comme ses deux derniers matches de Ligue des champions. Mais avec cinq buts cette saison en C1 avec Schalke, l'ancienne figure du Real a atteint le record de 71 buts dans la compétition et de 73 en Coupes d'Europe.

Nom : Gibson. Prénom : Darron. Parmi l'effectif pléthorique de Man United, ce n'est pas le joueur le plus connu, loin de là, ni le plus apprécié des fans. Titularisé sur le côté droit du milieu de terrain dans une formation en 4-3-3, le Nord-Irlandais, âgé de 24 ans, a impressionné par son activité et son bagage technique. C'est lui qui a offert le premier but à Juan Antonio Valencia d'une passe lumineuse. C'est lui aussi qui fut à la conclusion sur le deuxième but. C'est une certitude, Manchester aurait pu aligner deux équipes compétitives cette saison.

Manchester-Barcelone, vingt ans après. Les deux clubs vont s'affronter pour la troisième fois de leur histoire en finale d'une Coupe européenne. En dehors de la finale de C1 2009, Mancuniens et Catalans s'étaient affrontés en finale de la Coupe des coupes 1991, avec une victoire des Red Devils (2-1). Les supporters de Manchester auront un très court déplacement à faire à Londres, à Wembley, là où ils ont l'habitude de jouer (et gagner) Cup et Community Shield. Pour les Blaugrana aussi, Wembley est synonyme de bons souvenirs. C'est dans l'ancienne version de ce stade que le FCB avait remporté sa première C1, en 1992, face à la Sampdoria de Gênes (1-0 a.p.).

Guardiola a tout vu. L'entraîneur du FC Barcelone, qui en a enfin terminé avec les clasicos, était dans les tribunes d'Old Trafford pour assister à cette rencontre. Etant donné qu'aucun des titulaires habituels n'était présent sur la pelouse - à l'exception de Van der Sar et Nani -, il n'a pas dû apprendre grand-chose. Si ce n'est que MU a une certaine profondeur de banc...