Ce Real en a sous la basque

  • A
  • A
Ce Real en a sous la basque
Partagez sur :

Défait à domicile par Gijon (0-1) le week-end dernier, le Real Madrid s'est relancé en Liga en allant battre l'Athletic Bilbao (0-3), samedi, lors de la 31e journée. Les Merengue reviennent provisoirement à cinq points du FC Barcelone, qui accueille Almeria dans la soirée. Si l'écart de huit points devrait être maintenu, le clasico de samedi prochain promet tout de même d'être bouillant...

Défait à domicile par Gijon (0-1) le week-end dernier, le Real Madrid s'est relancé en Liga en allant battre l'Athletic Bilbao (0-3), samedi, lors de la 31e journée. Les Merengue reviennent provisoirement à cinq points du FC Barcelone, qui accueille Almeria dans la soirée. Si l'écart de huit points devrait être maintenu, le clasico de samedi prochain promet tout de même d'être bouillant... Une semaine après sa défaite surprise à domicile face au Sporting Gijon (0-1) et l'envol de ses derniers espoirs de titre, le Real Madrid a de nouveau prouvé qu'il avait encore des choses à montrer cette saison. Après leur large victoire contre Tottenham (4-0), mardi, en quart de finale aller de la Ligue des champions, les Merengue ont enchaîné un second succès d'affilée sur la pelouse de l'Athletic Bilbao (0-3), samedi, lors de la 31e journée de Liga. Une victoire d'autant plus symbolique pour les hommes de José Mourinho qu'elle s'est construite avec une majorité de remplaçants. Carvalho, Marcelo, Ozil, Alonso ou Ronaldo étaient sur le banc au coup d'envoi. Angel Di Maria était l'un des rares titulaires habituels à figurer dans le onze de départ. Mais la seule présence de l'Argentin suffisait aux Merengue. L'ancien du Benfica Lisbonne faisait tourner en bourrique des Basques dépassés. Sur un raid solitaire, le gardien Gorka Iraizoz était le premier à se faire avoir, puisque sa sortie dans les pieds offrait un penalty au Real, transformé par Kaka (13e). Son premier but depuis deux mois. Un but qui en appelait un autre dès le retour du vestiaire. Là encore, Angel Di Maria prenait le dessus sur Javier Castillo, le défenseur de Bilbao, qui l'accrochait. Le Brésilien, finisseur attitré, achevait le travail et faisait le break (54e). Ronaldo devant Messi pour le Pichichi Mais c'était bien Di Maria qui se procurait la majeure partie des occasions, avec deux tentatives contrées par Iraizoz (28e et 38e) et un lob manqué (39e). Sa sortie, remplacé par Alonso (66e), ne freinait en rien les velléités offensives madrilènes. Surtout celles de Ronaldo, entré en jeu à la place d'Higuain (61e) et en lutte à distance avec Messi pour le titre de Pichichi. Au terme d'un slalom dans la défense basque, l'international portugais inscrivait son 28e but de la saison en Liga (69e), son 39e en 44 matches tout confondu. De quoi mettre la pression sur l'Argentin du Barça, qui accueille Almeria dans la soirée. Et donner davantage de piment au double clasico face au FC Barcelone - à domicile samedi prochain en Liga, puis à Valence le 20 en finale de Coupe du Roi.