Cavendish se refait la cerise

  • A
  • A
Cavendish se refait la cerise
Partagez sur :

Mark Cavendish s'est refait une santé, lundi, dans ce Tour de Suisse. Le coureur de la Columbia, après une arrivée la veille dans le gruppetto, s'est ainsi imposé au sprint lors de la 3e étape en devançant Freire et Hushovd. Au classement général, Fabian Cancellara garde ses 22 secondes d'avance sur Kreuziger.

Mark Cavendish s'est refait une santé, lundi, dans ce Tour de Suisse. Le coureur de la Columbia, après une arrivée la veille dans le gruppetto, s'est ainsi imposé au sprint lors de la 3e étape en devançant Freire et Hushovd. Au classement général, Fabian Cancellara garde ses 22 secondes d'avance sur Kreuziger.Les journées se suivent et ne se ressemblent pas pour Mark Cavendish. Lâché la veille, le Britannique n'avait pu participer au sprint final à Davos. Ce lundi, il a mis un point d'honneur à se rattraper pour remporter la troisième étape du Tour de Suisse, courue entre la station huppée et Lumino. C'est la douzième victoire de la saison pour le coureur de la formation Columbia, la 36e de son équipe, décidément très prolifique depuis le mois de janvier. Oscar Freire et Thor Hushovd ont complété le podium, alors que Fabian Cancellara a conservé son maillot de leader.L'étape, longue de 195 kilomètres, a été animée par un groupe de quatre hommes dont le Français Samuel Dumoulin (AG2R-La Mondiale) accompagné de Marlon Perez Arango (Columbia), William Frischkorn (Garmin) et Enrico Gasparotto (Lampre). Mais l'échappée n'est pas parvenue à prendre une avance conséquente puisque le coureur italien (31e du général à 48") représentait un danger potentiel pour le leader Cancellara. Pourtant, les fuyards ne sont repris qu'à deux kilomètres de la ligne, avant que les coéquipiers de Cavendish ne mettent sur orbite l'actuel meilleur sprinteur au monde.Bien calé dans la roue de Hushovd, le Britannique, vainqueur de Milan-San Remo cette année, a produit son effort pour doubler le Norvégien et contenir le retour de Freire. Dès mardi, la quatrième étape entre Biasca et Stäfa pourrait cette fois-ci sourire aux échappés avec notamment la montée du col du Gothard, classé hors catégorie, après seulement 45 kilomètres de course.