Castres relève la tête

  • A
  • A
Castres relève la tête
@ Maxppp
Partagez sur :

TOP 14 - Le CO empoche sa première victoire en championnat depuis le 27 mars.

TOP 14 - Le CO empoche sa première victoire en championnat depuis le 27 mars. Une réaction d'orgueil, c'est ce que promettaient les Castrais avant coup. Pour ce faire, face à Toulouse, les motivations ne manquaient pas. Le passé récent entre les deux équipes d'abord, puisque la saison passée avait donné lieu à de savoureuses joutes verbales entre les défenseurs des deux camps, notamment en marge du fameux barrage qui avait vu le Stadistes interrompre l'exercice du CO. Le challenge sportif ensuite, pour un Castres en quête de rachat, surpris une semaine plus tôt par le promu rochelais lors de la toute première levée. Le contexte enfin, alors que les Albouy et consorts évoluaient ce soir hors de leurs bases, à Béziers, dans un Stade de la Méditerranée aussi grand que leurs ambitions. C'est dire si les Castrais avaient de la motivation à revendre ce samedi, en clôture de la 2e journée du Top 14. Beaucoup de pression sur les épaules aussi même si McIntyre ne tardait pas à mettre à l'aise les siens, d'un drop parfaitement ajusté (3-0, 3e). A contrario tendus, les Toulousains peinaient à entrer dans la partie, malgré les renforts des Johnston, Sowerby, Dusautoir, Fritz et Clerc, ces grands absents regrettés huit jours plus tôt lors de la pourtant facile victoire obtenue sur Agen. Si bien que les locaux – par défaut – s'enhardissaient, et confirmaient leur domination sur pénalité, par Teulet (6-0, 12e). Coupables de nombreuses approximations, sur le recul, les troupes de Guy Noves finissaient logiquement par céder dans les grandes largeurs. A la réception d'un renversement d'Albouy, McIntyre sonnait la charge, semait le trouble dans le camp adverse par sa chevauchée chaloupée et permettait à Masoe de signer le premier essai de la rencontre. Un essai que Teulet, dont la botte avait tant manqué face à La Rochelle, transformait dans la foulée (13-0, 17e). Surprenant ! Et mérité au vu du niveau de jeu proposé alors par le champion d'Europe en titre. Une première victoire en championnat depuis le 27 mars dernier Il fallait ainsi attendre la demi-heure de jeu pour voir Toulouse donner un léger coup de collier. Sur pénalité, le jeune Doussain, titularisé à l'ouverture, permettait aux Haut-Garonnais de ne pas regagner les vestiaires fanny (13-3, 33e). Un effort que l'intéressé maintenait au retour des vestiaires, même si Teulet en limitait l'impact, les deux hommes se rendant alors coup pour coup (19-9, 44e et 46e pour Doussain - 45e et 51e pour Teulet). Le dernier mot dans ce duel de buteurs revenait finalement à Teulet, lequel donnait plus de marge encore au CO (22-9, 66e), avant la réplique autoritaire mais trop tardive des Stadistes. Dans le rôle du bélier, Delasau provoquait une pénalité rapidement jouée par Fritz et relayée jusqu'aux bras de Nicolas. Ce dernier aplatissait alors en force, relançant potentiellement les Toulousains. D'autant que Bézy transformait l'essai (22-16, 69e). Pour sa grande première hors de Pierre-Antoine, le Castres Olympique ne laissait toutefois pas échapper la victoire, et pouvait se targuer comme l'an passé d'avoir dompté l'ogre toulousain à domicile, lequel s'en sortait tout de même avec le bonus défensif. Un moindre mal. Après cinq revers de rang en championnat – barrages compris – le CO a enfin retrouvé le goût de la gagne en Top 14 !