Castres, dix sur dix

  • A
  • A
Castres, dix sur dix
Partagez sur :

Le Castres Olympique a décroché sa dixième victoire en autant de matches à domicile depuis le début du Top 14, en l'emportant face à Montpellier lors de la 19e journée (43-29). Au terme d'un match épique, marqué par neuf essais (cinq pour Castres, quatre pour le MHR), les Tarnais profitent notamment d'un doublé d'Andreu pour rester complètement dans la course aux play-offs.

Le Castres Olympique a décroché sa dixième victoire en autant de matches à domicile depuis le début du Top 14, en l'emportant face à Montpellier lors de la 19e journée (43-29). Au terme d'un match épique, marqué par neuf essais (cinq pour Castres, quatre pour le MHR), les Tarnais profitent notamment d'un doublé d'Andreu pour rester complètement dans la course aux play-offs. Pierre-Antoine est toujours imprenable. Intraitables à domicile depuis le début de la saison, avec neuf victoires sur leurs neuf premiers matches, les Castrais en ont décroché une dixième, et pas face à n'importe qui, même si Montpellier n'est pas non plus un modèle de régularité loin de ses bases. Surtout, le CO a régalé son public, bien aidé d'ailleurs par un MHR joueur et qui a mis longtemps avant de se résigner, pour décrocher une victoire à cinq essais (43-29). Malgré tout, pas de bonus pour les Tarnais, puisque les Héraultais ont aplati quatre fois. Neuf réalisations en tout, du suspense quasiment jusqu'au bout, ce match s'est imposé - un peu à la surprise générale - comme un des plus beaux depuis le début du championnat. Un joli motif d'espoir pour le Top 14, au beau milieu d'une coupure internationale qui ne cessera de faire débat. Comme pour annoncer la tendance, le match démarre très fort, avec une pénalité de Teulet (3-0, 2e) puis un essai de Forestier en force (8-0, 8e) dans les dix premières minutes. Si le CO commence le mieux, le MHR entame immédiatement la course-poursuite avec une autre réalisation de Ouedraogo cinq minutes plus tard (8-7, 13e). Les Héraultais s'en sortent bien sur ce coup-là, avec un en-avant non signalé à l'entrée des vingt-deux mètres. Malgré l'appel à la vidéo, il est impossible de revenir à moins de cinq mètres de l'en-but en cas d'essai et Castres doit donc retourner à l'abordage. Un festival d'essais Pas un problème pour le CO, puisque Andreu répond dans la minute, même si Teulet manque la transformation pour la deuxième fois de suite (13-7, 14e). Après un petit quart d'heure de répit, les visiteurs en remettent une couche, avec un essai de classe signé Bustos Moyano qui s'échappe côté gauche avant de taper à suivre pour lui-même et d'aplatir, pour enchaîner avec la transformation (13-14, 29e). Décidément très à réaction dans ce match qui devient complètement fou, les Castrais répliquent encore avec un doublé d'Andreu, décalé au pied par Teulet (20-14, 30e). Cinq minutes avant la pause, Teulet passe sa deuxième pénalité du jour et donne un avantage un peu plus conséquent au CO (23-14, 35e), mais un nouvel essai en puissance de Ladhuie permet à nouveau au MHR de recoller (23-19, 40e+1). Trois essais partout, ça ne suffit visiblement pas aux deux équipes, décidées à offrir un spectacle de qualité au public de Pierre-Antoine. Audrin inscrit un essai litigieux en coin, puisque son pied touche le poteau (et la ligne ?) en même temps que ses mains aplatissent (30-19, 46e). Une situation litigieuse partout, balle au centre... Lancés dans ce festival d'essais, les trente acteurs ne s'arrêtent pas en si bon chemin, puisque Bérard marque à son tour en puissance avant la transformation de Bustos Moyano, qui permet à Montpellier de revenir à quatre points (30-26, 52e). Teulet (33-26, 58e) et Bustos Moyano (33-29, 65e) se répondent à la pénalité, avant qu'un ultime essai de pénalité transformé (40-29,73e) ne permette au CO de s'échapper - définitivement cette fois-ci alors que le MHR termine la rencontre à 14 suite au carton jaune récolté par Bost (71e)- et de remporter le match dans le match, celui des essais: cinq à quatre donc, pour les locaux. Une dernière pénalité de Teulet (43-29, 77e) sonne le glas des derniers espoirs montpelliérains, douchés pour de bon sur un dernier essai refusé à Gorgodze à la sirène, l'arbitrage vidéo estimant que le troisième-ligne héraultais a aplati en deux temps (80e). Forcément, Romain Teulet (devant les caméras de Rugby+) se montrait satisfait de ce vrai bon match de rugby remporté par les siens: "On a pris beaucoup de plaisir et le score est favorable, c'est très bien pour nous." Les Montpelliérains ne seront pas forcément de cet avis. Mais tout le monde tombe à Castres, alors...